Régions

Souss Massa Drâa: Du crowdfunding pour restaurer les écoles inondées

Par | Edition N°:4562 Le 06/07/2015 | Partager
Un million de DH récolté grâce à l’opération «100 DH pour aider»
Un projet mené par la Banque alimentaire

Les travaux de restauration des écoles, fragilisées par les pluies diluviennes qu’ont connues les provinces du Sud en 2014, concernent l’infrastructure et les équipements adjacents
 

La Banque alimentaire du Maroc a signé le mois dernier plusieurs conventions pour la réhabilitation des écoles détruites par les inondations dans la région du Souss Massa Drâa. Une enveloppe budgétaire de 1 million de DH est allouée pour financer cette opération. Quatre écoles au total ont bénéficié de ce projet, dont trois sont en chantier actuellement. Dans la province de Tiznit, la convention a été signée directement entre la Banque alimentaire et la délégation du ministère de l’Education nationale. Les deux écoles concernées se trouvent à Bounaamane et Idagougmar. Dans la province de Ouarzazate, la convention a été signée pour l’aménagement d’une école à Telouate. Et enfin une 4e école à Taghia au niveau de la province de Azilal a également bénéficié de cette opération, en partenariat avec l’association Semnid. Le financement de ce projet provient en partie de l’opération crowdfunding «100 DH pour aider» qui a mobilisé la twittoma lors des inondations de novembre 2014. Au total, l’opération qui a été lancée par des internautes marocains avait permis de récolter 712.688 DH. «Sur les 302.688 DH remis à la Banque alimentaire, une partie a été utilisée pour financer les convois d’aides affrétés dans la région. L’autre partie a été réservée pour financer l’aménagement des écoles sinistrées», explique Sanae Alaoui, directrice de la Banque alimentaire du Maroc. Les travaux d’aménagement des écoles consistent en la construction de locaux pour le sanitaire, de locaux pour l’hébergement des enseignants, cantine scolaire, ainsi que l’amélioration de l’étanchéité des toitures. Un appel d’offres a été émis auprès des entreprises de constructions locales, avec l’appui des délégations locales du ministère de l’Education nationale. «L’état de l’école est tellement délabré que cela nécessite la construction entière de l’une des deux salles. Nous sommes actuellement en négociation avec une entreprise locale pour finaliser le contrat et commencer les travaux», note Omar Majjane, président de Semnid. Dans le domaine des levées de fonds d’aide, cette opération ouvre la porte vers ce genre de partenariat entre l’Etat et le privé afin d’aider dans l’aménagement des écoles dans le milieu rural. Pour rappel, les inondations de 2014 avaient fait 32 morts principalement dans les provinces du Sud. Le ministère de l’Education nationale avait fait état de 1.856 établissements scolaires touchés par les dégâts. Dans les régions de Souss Massa Drâa et de Guelmim Es Smara, 622 écoles publiques et privées avaient été provisoirement fermées.
De notre correspondante,
Sabrina BELHOUARI
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc