×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4552 Le 22/06/2015 | Partager

• On éclaire avec des... déchets!  
Une première au Maroc. «La ville de Fès est éclairée par le biogaz de la décharge des déchets ménagers», annonce le maire Hamid Chabat. Selon lui, «depuis une semaine, 30% des rues de la ville sont éclairées avec l’électricité produite par une centrale de biogaz installée au niveau de la décharge contrôlée». Ce projet vert qui valorise les déchets en énergie est une initiative de la Commune urbaine de Fès en partenariat avec la société américaine Ecomed de gestion des déchets solides et le ministère de l’Intérieur. Il va réduire de moitié la facture énergétique de la mairie. «Et dans un an et demi l’éclairage public de toute la ville sera produit à partir du biogaz», affirme Chabat. Y.S.A
• Une école britannique à Casablanca dès 2016
Après les écoles française, espagnole et belge, Casablanca accueillera la première école britannique du Maroc dès 2016. Le projet de l’établissement, dont l’on ne connaît pas encore l’emplacement exact, serait bien avancé. Cette école sera la première d’une série d’établissements que des partenaires privés maroco-britanniques vont lancer au Maroc. S.F.
• Conseil d’administration de la CNSS
C’est ce mercredi le 24 juin que la CNSS tient son Conseil d’administration. A l’ordre du jour, le bilan d’activité, les arrêtés de comptes ainsi que la nouvelle convention du personnel. Un bilan des allocations familiales sera également présenté. KM
• Le guide de Dahak pour les ministres
Le Secrétaire général du gouvernement Driss Dahak a confectionné  un guide pour ses collègues ministres. Ce document leur indique le schéma et les étapes à suivre pour la préparation des projets de loi. Ce travail vient combler une lacune dans la mesure où plusieurs départements ministériels ne disposent pas de conseillers ou de directeurs juridiques. M.C.
• Un marocain distingué en Chine
Le prix de la recherche scientifique de l’Université de Nanjing (Chine) a été remporté par un Marocain. Il s’agit d’Abdallah Banouhachem, professeur à l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA), relevant de l’Université Ibn Zohr d’Agadir. Ce professeur s’est distingué par ses travaux avancés en sciences mathématiques. A noter que l’Université de Nanjing est considérée parmi les meilleures en Chine et aussi au niveau international. Le prix de la recherche scientifique est quant à lui, financé par la Banque chinoise de développement. F.N.
• Nicolas Sarkozy reçu par le Roi
L’ex-président français, Nicolas Sarkozy sera reçu aujourd’hui par le Roi Mohammed VI et le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. La rencontre devra marquer la fin d’une visite de travail, entamée ce dimanche, du président de l’UMP (parti des Républicains) qui était accompagné de plusieurs parlementaires. A.Lo
• Du nouveau pour les jeunes à Salé
Un centre de formation professionnelle et d’insertion des jeunes et un futur espace commercial dédié à la micro-entreprise solidaire: deux projets inaugurés samedi par le Souverain et qui encouragent l’employabilité des jeunes à Salé. Ces projets ont été rendus possibles grâce au financement de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour près de 19 millions de DH. NEA

• Ramid au ftour débat de L’Economiste

L’Economiste organise un premier ftour débat sous le thème «Le Code Pénal menace-t-il les libertés?» le 29 juin prochain. Un évènement auquel participeront le ministre de la Justice et des Libertés Mustafa Ramid ainsi que Amina Afroukhi, juge de grade exceptionnel au ministère de la Justice et des Libertés.  KA

• Un autre camouflet pour le tourisme?
L’information a vite fait le buzz sur la toile. De jeunes surfeurs à Anza, près d’Agadir ont utilisé de grandes affiches pour sommer les touristes de ne pas se mettre en maillots de bain durant le mois de Ramadan: «Respect Ramadan, no bikinis». Cette campagne, menée activement sur la plage, pourrait dissuader les touristes de choisir la destination pour leurs vacances. Sachant que le secteur du tourisme, l’un des piliers économiques dans la région, et du pays, a déjà du mal à se relever de la crise. La destination se serait bien passée d’une telle «publicité». F.N
• Tenues légères... «dangereuses»!
Deux jeunes femmes ont failli se faire lyncher par une foule en colère cette semaine à Inezgane. Motif, leurs tenues jugées trop légères. Arrivée sur les lieux, la police les a embarquées pour la même raison. Les deux «accusées» ont dû comparaître devant le tribunal  qui les poursuit en état de liberté. La première audience du procès est fixée au 6 juillet prochain. Les acteurs associatifs locaux crient à une transgression des droits individuels. F.N
• Prison ferme pour des actes homosexuels
Deux hommes accusés de s’être embrassés en public début juin devant la Tour Hassan à Rabat (le lendemain de l’incident des Femen) ont été condamnés vendredi dernier à 4 mois de prison ferme et d’amendes de 500 DH chacun. Lahcen, 38 ans, et Mohsine, 25 ans, étaient poursuivis pour «outrage public à la pudeur» et «acte contre nature avec un individu du même sexe». Deux associations, «Aswat» et «All Out», ont déjà recueilli plus de 70.000 signatures pour une pétition réclamant leur libération. De son côté, la défense annonce vouloir interjeter appel. Pour rappel, l’homosexualité est passible de 3 ans de prison, selon l’article 489 du code pénal. JR
• Plus d’un siècle de prison ferme pour des étudiants
La Chambre criminelle de la cour d’appel de Fès a prononcé, jeudi dernier, de lourdes peines dans l’affaire de l’étudiant Abderrahim El Hasnaoui, assassiné en avril 2014. Ainsi, les juges ont condamné sept des accusés à 15 ans de prison, deux autres à 3 ans chacun et acquitté deux suspects. Ainsi, les  peines prononcées à l’encontre des 11 étudiants poursuivis dans ce dossier ont totalisé 111 ans de prison ferme. Un douzième mis en cause dans ce dossier a été acquitté par le destin. Il est en effet décédé, en août dernier, après 72 jours d’une grève de la faim. A noter que la faculté de Dhar El Mehraz est en ébullition depuis vendredi. Les étudiants d’extrême gauche dénoncent un «procès très politisé».  Y.S.A
 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc