×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Le grand pari de l’amélioration sylvo-pastorale

Par L'Economiste | Edition N°:4551 Le 19/06/2015 | Partager
Les années de sécheresse ont laissé des séquelles dans l’Oriental
Respecter l’écosystème et créer une croissance économique, le challenge

Abdeladim El Hafi, haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, défend son bilan 2005/2013: la dégradation de l’espace forestier -2%/an s’est transformée en gain de +2%/an (soit 200.000 ha récupérés)

- L’Economiste: La sauvegarde et l’amélioration sylvo-pastorale des hauts plateaux est un chantier prioritaire. Dans quel but?
- Abdeladim El Hafi: L’écosystème des hauts plateaux se caractérise par des parcours et des sols fragiles, exception faite de quelques îlots à Figuig et Aïn Bani Mathar qui se prêtent à une forme d’agriculture oasienne. Le reste de ce territoire est réputé pour ses espèces pastorales telles l’armoise, les plantes aromatiques et médicinales (romarin et thym…). L’Oriental a traversé depuis 1980 des années de sécheresse qui ont déséquilibré son fonctionnement. L’économie agro-pastorale nécessitait une toute autre approche pour préserver ses atouts naturels qui sont en mesure d’engendrer une croissance économique. L’amélioration sylvo-pastorale est bénéfique pour l’élevage pastoral (la race ovine des Bni Guil) qui a été affecté ces dernières années par l’élevage semi-intensif en écuries.
- Préserver l’écosystème pour le développement économique d’une filière ovine...
- Le grand défi du développement durable est de respecter les équilibres écologiques tout en s’attaquant aux problèmes d’équité sociale. Cette zone a un potentiel important mais fragile. La démarche consiste à développer les écosystèmes de l’économie pastorale avec des normes et standards pour ne jamais prélever des ressources naturelles au-delà de leurs capacités de renouvellement. L’idée est de construire un rideau vert de Aïn Bani Mathar jusqu’à Tandrara. Soit 37 km avec des coulées vertes de pin d’Alep qui fixent le sol avec une agrément paysager. Il y a aussi l’incorporation d’arbustes fourragers qui pérennisent l’économie pastorale en période estivale. Ces périmètres de mise en défense régénéreront la flore pastorale qui est l’aliment principal des ovins Bni Guil.
- Qu’en est-il du centre de semence pastorale à Aïn Bani Mathar?
- C’est un centre pour la réalisation de périmètres de mise en défense notamment l’armoise blanche avec création de graines pastorales traitées. C’est une unité pour développer des cultures de semences avec le souci de préserver un aliment naturel tout en assurant des revenus supplémentaires aux éleveurs. Ce travail réalisé avec l’Association nationale ovine et caprine contribuera à l’amélioration génétique de la race Bni Guil. Idem pour le travail avec une quarantaine d’associations et coopératives pastorales.

Propos recueillis par Ali KHARROUBI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc