×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

OPM: Une fête de la musique au profit de Mazaya

Par L'Economiste | Edition N°:4546 Le 12/06/2015 | Partager
Après Casablanca et Fès, le concert de l’OPM s’invite à Rabat le 12 juin
Beethoven, Brahms et Strauss à l’honneur

Les 80 musiciens de l’Orchestre philharmonique du Maroc se produiront ce vendredi 12 juin pour le concert de clôture de la 19e saison musicale de l’OPM

La 19e saison musicale de l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) se termine en beauté avec sa série de concerts gratuits dans le cadre de la fête de la musique. L’évènement, produit avec le soutien du groupe Afma et de la Fondation CDG, qui se tient habituellement le 21 juin, est organisé ce vendredi 12 juin (Ramadan oblige) au théâtre Mohammed V, après les représentations données au Rialto de Casablanca le 9 juin et à Bab El Makina, en plein air, à Fès le 11 juin. A travers ces trois concerts gratuits et ouverts à tous, l’orchestre a pour objectif de s’ouvrir à tous les publics grâce à une programmation adaptée à de nouveaux spectateurs, pas forcément «avertis». L’OPM met également des billets à la vente au profit du programme socioculturel Mazaya. Cette initiative lancée par la Fondation Ténor pour la culture en 2012, a pour objectif d’offrir une formation de musicien professionnel à de jeunes enfants issus de milieux défavorisés et déscolarisés. Cette formation offre une éducation de base combinée à un cursus musical approfondi permettant à ces jeunes une insertion sociale à travers les métiers de la musique.
Le programme Mazaya a également permis à ses bénéficiaires de participer à plusieurs évènements musicaux, comme par exemple les concerts de la 9e symphonie de Beethoven donnés par l’OPM ou encore le concours national de musique du Maroc. Depuis le lancement du programme, 36 élèves ont pu bénéficier de cette formation qui dure 5 ans. Les fonds récoltés durant les concerts de la fête de la musique permettront au programme d’ouvrir une classe supplémentaire à la rentrée 2015, afin de pouvoir accueillir 70 élèves environ. «Le public était très ému de découvrir Mazaya lors du concert du mardi 9 juin à Casablanca. Nous tenions à ce que les gens apprennent à connaître ce programme. Nous avons fait venir les enfants sur scène qui ont joué quelques airs et nous avons d’ailleurs eu un bon accueil du public», explique Caroline Saunier, directrice à la Fondation Ténor pour la culture. Parmi les compositeurs à l’honneur cette année, Beethoven, Brahms et Strauss, entre autres, sous le thème «Danses et airs célèbres».
Les 80 musiciens de l’OPM seront accompagnés par une trentaine de jeunes musiciens en herbe issus du programme socioculturel Mazaya et seront dirigés par Rachid Regragui, grand nom de la scène musicale marocaine. Ce violoniste, pianiste et percussionniste de formation, a enseigné au Conservatoire de Rabat avant d’embarquer pour la France en 1994, pour se perfectionner dans la direction d’orchestre. Ses talents se font rapidement remarquer lors de son séjour durant lequel il dirige plusieurs formations musicales. En 2008, l’Unesco lui délivre le prix du Zyriab des virtuoses auprès de grands artistes internationaux. Depuis 2010, Rachid Regragui s’est consacré à la composition de plusieurs œuvres musicales marocaines.
Aïda BOUAZZA
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc