×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Finances-Banques

Risque de change: Très peu d’entreprises se protègent

Par L'Economiste | Edition N°:4546 Le 12/06/2015 | Partager
Les opérations au comptant dominent largement
Le contexte actuel des changes va pousser les entreprises à revoir leur stratégie
Les spécialistes conseillent les contrats à terme pour une première opération

«Les entreprises n’ont pas encore pris conscience que l’euro/dirham

L’essentiel des transactions est réalisé au comptant. Les entreprises sont très peu sensibilisées aux instruments de couverture. Dans certains cas, les couvertures peuvent leur faire gagner gros

sera plus volatile après la révision des pondérations des devises du panier du dirham», soutient le responsable desk produits dérivés d’une banque. La volatilité euro/dirham a été multipliée par deux, relèvent les experts. Le changement est peu ressenti pour le moment, les fluctuations de l’euro/dollar étant moins fortes qu’avant le réaménagement du panier. Pour autant, le recours aux instruments de couverture devrait s’imposer surtout dans la perspective du passage à un régime de change flottant. Aujourd’hui, la clientèle des banques est surtout composée d’entreprises fortement exposées au marché des matières premières. La baisse des cours, surtout du pétrole, a été une bénédiction pour beaucoup d’entre elles. Les volumes de couvertures sont en retrait par rapport à l’année dernière, constate un professionnel de marché.

Plusieurs instruments de couverture sont disponibles. Mais, pour se familiariser avec ces produits, les professionnels conseillent pour un client novice de souscrire d’abord à des contrats à terme. «C’est le produit le plus facile à mettre en place et simple à gérer pour l’entreprise», confie un spécialiste. Les contrats à terme dominent les opérations de couverture sur la place aujourd’hui. L’entreprise sécurise à l’avance le cours d’achat d’une devise à une date déterminée. Ce cours à terme est fixé sur la base de celui d’une opération de change au comptant, auquel s’ajoutent les points de terme. «Il faut bien connaître les points de terme pour mieux négocier le cours à terme avec la banque», conseille Matthieu Collette, responsable Finance active Campus. Les points à terme déterminent l’écart de rémunération par rapport à une opération normale. ##img3##Ils sont calculés par rapport à un placement en devise et un emprunt en dirham. Une fois ces mécanismes assimilés, les entreprises peuvent solliciter des couvertures plus sophistiquées, notamment les options. Ce type de contrat donne le droit (dans le cas du contrat à terme c’est une obligation) d’acheter ou de vendre une devise contre une autre à une date prédéterminée. Le prix des options à l’achat dépend du prix d’exercice et du sous-jacent, de la durée optionnelle et de la volatilité de la valeur. «Il n’y a pas de stratégie magique. Chacune a ses avantages et ses inconvénients», fait savoir Matthieu Saint Paul, consultant senior à Finance Active. Les clients ont la possibilité de mixer différents produits (contrats à terme, options, stop loss) pour lisser l’impact des fluctuations des devises sur leur activité. Ce choix nécessite cependant un meilleur suivi. Par ailleurs, les positions longues sont à privilégier pour les exportateurs qui ont par exemple un risque de change à la vente. A l’achat, il faut adopter une stratégie inverse, selon les professionnels.

 

F.Fa
 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc