×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    McDonald’s investira 250 millions de DH d’ici 2018

    Par L'Economiste | Edition N°:4544 Le 10/06/2015 | Partager
    50 restaurants à l’horizon 2018
    La commande en ligne déjà en projet
    Bientôt de nouveaux sites sur le segment stratégique du café

    L’enseigne est agressive  sur sa politique produit: 14 nouvelles introductions rien que sur les cinq premiers mois de l’année, toutes gammes confondues. A l’image, l’un des restaurants de l’enseigne à Marrakech

    Face au business de plus en plus concurrentiel du burger, McDonald’s affiche des ambitions gargantuesques au Maroc. L’enseigne compte en effet investir pas moins de 250 millions de DH d’ici 2018.
    Cette opération servira surtout à l’extension du réseau de restaurants du géant américain du fast-food au Maroc, avec l’objectif d’atteindre une cinquantaine de points de vente opérationnels sur les trois prochaines années. Une montée en gamme du service est aussi attendue. Le management de McDonald’s Maroc planche déjà sur la commande en ligne, une option qui devrait être bientôt opérationnelle. Pour y arriver, «il faudrait d’abord que nous achevions la phase d’infrastructure technologique de base nécessaire pour intégrer toutes les opportunités du e-commerce», explique le top management. L’enseigne commencera en effet par l’amélioration des prises de commandes au niveau de ses restaurants. Pour le moment, une première phase de ce processus de dématérialisation des prises de commandes passera en effet par le déploiement de bornes automatiques de prise de commandes (BAPC) au niveau de restaurants pilotes. « Cet outil permettra au client de passer sa commande lui-même et d’être servi dans une section dédiée au niveau du comptoir». La fluidification du trafic client et l’amélioration de l’expérience client en sont les grands enjeux.  «Le restaurant McDonald’s  Hermitage, situé sur boulevard Modi Bokita à Casablanca, sera le premier à offrir ce service  courant du mois de juin 2015», annonce-t-on chez le management de l’enseigne. La marque exploite aujourd’hui 35 restaurants répartis dans 14 villes du Royaume. Le site le plus récent est opérationnel depuis janvier dernier à El Jadida. Côté business, Casablanca et Rabat continuent de tirer l’activité de l’enseigne. Le management n’avance pas de chiffres mais rassure sur «un volume d’affaires 2014 en amélioration, en ligne avec la stratégie d’extension du réseau».
    En dépit de la concurrence de plus en plus rude dans le secteur de la restauration, l’enseigne mise sur une année 2015 «plutôt stable» pour ses activités, avec en perspective de «nombreuses opportunités de consolidation». En termes de produits, la demande est principalement focalisée sur les burgers classiques et premium.
    La diversification est aussi au menu de la stratégie de l’enseigne à moyen terme. Cela se jouera surtout sur le segment du café avec l’introduction, il y a près de huit mois maintenant, de McCafé. Le concept, résolument positionné sur les CSP supérieurs, devrait rapidement croître sur les prochaines années. «A ce stade, nous avons identifié plusieurs opportunités d’installation du McCafé dans nos restaurants existants, ainsi que dans les sites qui ouvriront prochainement», annonce-t-on auprès du management de McDonald’s. Le site pilote lancé à la gare de Casa Port, en septembre dernier, a aidé l’enseigne à «affiner tous les éléments structurants de la marque McCafé». L’objectif est de mieux adapter le concept aux spécificités du marché local.
    Safall FALL

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc