Régions

Marrakech Mövenpick
Hotels élargit son portefeuille

Par L'Economiste | Edition N°:4533 Le 26/05/2015 | Partager
Après Casablanca, la chaîne suisse ouvre son 3e hôtel à Marrakech
A terme, l’enseigne passera de 3 à 6 hôtels sur le Maroc
Rabat, Fès et Agadir, prochaines destinations

L’hôtel El Mansour Eddahbi ouvrira ses portes avant la fin 2015 après une rénovation de 754 millions de DH sous l’enseigne Mövenpick. Le palais des congrès sera aussi dirigé par la chaîne suisse

C’est un des premiers hôtels de la ville de Marrakech, construit par le groupe Dounia PLM et qui était dirigé à l’époque par un grand propriétaire professionnel et visionnaire du tourisme à Marrakech, Abdelhadi Alami. Sa proximité avec le palais des congrès a fait sa réputation et sa clientèle. Depuis sa construction, il a été confié en gestion à plusieurs enseignes telle qu’Accor ou encore Kempinski et après plusieurs péripéties, l’hôtel El Mansour Eddahbi a changé de main pour devenir finalement propriété de la société Koweit Al Ajial Asset Fund. Société qui a osé un plan de rénovation totale qui lui a coûté la bagatelle de 70 millions d’euros (environ 754 millions de DH), selon le management du holding koweitien. Maintenant que les travaux de rénovation sont presque achevés et au terme de ces deux années de rénovation, l’unité hôtelière comptera une capacité de 501 chambres et suites, 5 restaurants, des points de vente, un Spa, un kids club ou encore des piscines. Des standards qui classent l’hôtel dans la catégorie 5 étoiles. Et l’établissement rénové devrait  rouvrir ses portes avant la fin de l’année sous l’enseigne de Mövenpick Hotels & Resorts. La société koweitienne a choisi de confier la gestion à la chaîne suisse Mövenpick qui de son côté concrétise ainsi sa troisième opération au Maroc depuis son implantation à Tanger en 1999 et son hôtel casablancais acquis récemment. On s’en doutait d’ailleurs: après l’établissement de Tanger, la chaîne a mis en place un plan de développement où elle s’est rapidement implantée à Casablanca avant d’aller à l’essentiel, Marrakech, la locomotive du tourisme. C’est que son troisième hôtel en gestion est adossé à un produit encore attractif. Il s’agit du palais des congrès en plein centre ville qui attire le plus grand nombre d’incentive dans la ville de Marrakech et qui rappelons-le a contribué à la réputation de Marrakech avec le GATT, General Motors, COP7… «Bien que la destination soit généralement associée au tourisme de loisirs, Marrakech reste une plaque tournante pour les affaires et les voyages incentive. Le Palais des Congrès, ainsi que les installations haut de gamme de l’hôtel, attirent l’industrie du MICE en provenance notamment d’Europe, des Etats-Unis et des pays du Golfe, élément incontournable pour l’hôtel» se réjouit Alan O’Dea, vice-président senior Afrique de Mövenpick.
A terme, la chaîne  suisse ambitionne de passer de 3 à 6 hôtels sur l’ensemble de la destination Maroc à l’horizon 2020. «Nous étudions des possibilités d’implantation à Rabat, Agadir ou encore Fès», annonce le CEO de la chaîne, Jean Gabriel Perez.
De notre correspondante, B.B.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc