×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tétouan prépare son festival de cinéma

    Par L'Economiste | Edition N°:4431 Le 30/12/2014 | Partager

    La ville de Tétouan abritera du 28 mars au 4 avril la 21e édition du festival international du cinéma méditerranéen. Des films représentant pas moins de 16 pays du pourtour méditerranéen seront diffusés dans le cadre de cette édition au sein des salles de cinéma Avenida et théâtre espagnol, du centre culturel de Tétouan, de la maison de la culture ainsi que de l’Institut français d’après les organisateurs. Les films en compétition se disputeront un total de douze prix, parmi lesquels celui du long métrage, du court métrage et du documentaire. En dehors des films programmés à l’occasion de la cérémonie d’hommage des ténors du cinéma méditerranéen et des films d’ouverture puis de clôture, plusieurs autres films seront projetés dans le cadre des programmes «Panorama» et «Rétrospective». Seront organisés également un colloque portant sur le «cinéma et l’audio-visuel» ainsi que des tables-rondes sur «Le cinéma, la cité et l’environnement», organisée en collaboration avec le ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville, et sur «Le cinéma marocain et les défis de la production», initiée en collaboration avec la Chambre marocaine des producteurs de films. Les participants ont jusqu’au 31 janvier pour inscrire leurs films sur le site du festival.

     Agadir: Découverte d’un navire britannique
    L’épave d’un bateau à vapeur anglais qui aurait échoué durant l’été 1918 au large de la plage de Sidi Toual à environ 15 km au sud d’Agadir vient d’être découverte par une équipe composée de plongeurs et d’un chercheur spécialisé en archéologie subaquatique. Les données préliminaires d’une plongée font état de l’existence de l’épave d’un navire sur une superficie d’environ 700 mètres carrés, a déclaré Azeddine Karra, spécialiste au ministère de la Culture en recherches subaquatiques et directeur régional du même département à Marrakech. Les vestiges en question, situés à près de 500 mètres de la terre ferme et entre 6 à 10 mètres de profondeur, ont permis d’identifier plusieurs composantes toutes rouillées du navire dont des portes, différentes pièces du moteur, de grandes barres de fer ainsi que des pièces constituant la coque. D’après Said Ait Baâziz, président de l’Association marocaine pour la recherche et la conservation du patrimoine subaquatique, il s’agirait du cargo à vapeur «Baynyassa SS» qui, en mission commerciale du Brésil à Gibraltar, a effectué un détour vers les côtes d’Agadir à cause d’une panne mécanique.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc