×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

L’Otan redevient la menace n°1 à Moscou

Par L'Economiste | Edition N°:4430 Le 29/12/2014 | Partager
Le Kremlin renouvelle sa doctrine militaire
L’Arctique parmi les priorités de la Russie

La nouvelle doctrine militaire russe, décidée par le Conseil de sécurité du Kremlin, a identifié l’Otan comme la principale menace de la Fédération de Russie et le contrôle de l’Arctique  figure parmi les priorités stratégiques du pays

Le Kremlin a publié, le vendredi 26 décembre, sa nouvelle version de la doctrine militaire russe. Approuvé par Vladimir Poutine, le texte désigne l’Otan comme principale menace pour la Fédération russe. La doctrine souligne clairement ses inquiétudes  face au «renforcement des capacités offensives de l’Otan directement aux frontières russes, et des mesures prises pour déployer un système global de défense antimissile», en Europe orientale. Le document, élaboré par le Conseil de sécurité de Russie (véritable Etat dans l’Etat), peut apparaître comme une démarche hostile surtout dans l’ambiance de crise ouverte entre Moscou et l’Occident. Toutefois, la majorité des menaces identifiées dans cette nouvelle doctrine était présentes dans l’édition de 2010. Poutine avait déjà dénoncé, tout au long de 2014, le déploiement par l’Alliance atlantique de troupes dans plusieurs pays membres frontaliers avec la Russie (pays baltes et la Pologne), ou encore le projet américain de bouclier antimissile en Europe orientale. Sans oublier le tout récent rapprochement de Kiev avec l’Otan, qui a abandonné dans la foulée son statut de «pays non aligné». Selon des analystes, les militaires joueraient aussi sur le sentiment de peur de Vladimir Poutine afin d’exagérer la menace et obtenir ainsi plus de rallonges budgétaires.  
La protection des intérêts russes en Arctique figure aussi dans cette nouvelle doctrine. Vladimir Poutine avait ainsi annoncé, en début d’année, la création d’un système unifié de bases navales pour les navires de guerre et sous-marins de nouvelle génération dans l’Arctique. Le pôle Nord figure aussi dans la short-list du Conseil de sécurité russe. Moscou devrait accroître sa présence et stimuler le développement dans cette région disputée par les Etats-Unis et le Canada d’ici 2020. Du côté du nucléaire, le Kremlin n’a introduit aucun changement dans cette nouvelle mouture. Les principes d’emploi de l’arsenal militaire de l’Armée rouge conservent donc leur nature exclusivement défensive. Le document stipule aussi la création de mécanismes de coopération bilatérale et multilatérale mutuellement bénéfique, comprenant la création de systèmes de défense antimissile conjoints si la Russie a une participation égale dans ces projets. Pour la première fois, la doctrine assimile les sociétés militaires privées étrangères à «une menace à la sécurité nationale». Principalement celles opérant dans le voisinage immédiat du territoire russe. La version de 2010 du document n’en faisait mention en aucune façon. Cette référence vient suite aux déclarations formulées à plusieurs reprises par Moscou que des entreprises privées de sécurité américaines auraient été impliquées dans le changement de régime en Ukraine et auraient contribué à la lutte de Kiev contre les séparatistes prorusses. D’un autre côté, le Kremlin entend poursuivre de plus belle son alliance avec des organisations telles que les pays du BRIC (qui, en plus de la Russie,  comprend le Brésil, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud), l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ou encore l’Organisation de coopération de Shanghai. 
A.At

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc