×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Evénement

Investissement
L’industrie maintient le rythme

Par L'Economiste | Edition N°:4428 Le 25/12/2014 | Partager
Le secteur concentre l’essentiel des projets conventionnés
Sur 15,5 milliards de DH à mobiliser, 63% émanent de l’OCP

«C’est une commission à forte teneur industrielle», se félicite le ministre du Commerce et de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy. La référence est faite bien évidemment à la Commission interministérielle des investissements qui a tenu ses travaux hier mercredi sous la présidence du chef de gouvernement. Celle-ci a validé 32 projets de conventions d’investissement totalisant un montant de 15,5 milliards de DH. Le tout devant générer plus de 4.000 emplois directs.
Le secteur industriel se taille la part du lion avec 76% de l’investissement soumis à l’appréciation de l’instance interministérielle. Au total, les investissements qui y sont projetés s’élèvent à 11,76 milliards de DH avec une véritable traction assurée par le groupe OCP qui engagera 9,75 milliards de DH. Le secteur industriel s’adjuge également la première place en termes de création d’emplois. Selon les projets validés par la Commission, il est prévu la création de 3.467 postes de travail permanents, soit 85% de l’ensemble des projets validés. C’est une redistribution de cartes amorcée depuis l’arrivée de Renault à Tanger et qui se confirme. Au milieu des années 2000, le tourisme, l’immobilier et dans une moindre mesure, les télécoms, étaient les principales tractions de l’investissement.
Une nouveauté fortement soulignée par le ministre tient à l’introduction pour la première fois de la notion «évaluation et retombées du projet par rapport aux subventions» selon les critères de la Banque mondiale. Et comme prévu par le projet de budget, dès l’année prochaine, le seuil de 200 millions de DH retenu pour le bénéfice de certaines mesures incitatives sera ramené à 100 millions de DH. «La mesure est de nature à drainer des investissements vers des secteurs peu capitalistiques, notamment l’agro-industrie et le tourisme. De même la création d’un lien direct entre les Centres régionaux de l’investissement et l’Agence marocaine de développement des investissements sera effective en 2015, ce qui permettrait à l’Agence d’anticiper la planification des projets des régions.
Autre point d’importance capitale, les investissements nationaux prédominent à raison de 79% du total des projets soumis pour approbation à la Commission. Ce résultat est attribuable aux grands projets relevant des secteurs de l’industrie, de l’énergie, la production et la distribution d’eau. Des projets portés essentiellement par des groupes nationaux  dont l’OCP et l’ONEE. En deuxième position figurent les investissements américains qui représentent 7% des projets examinés par la Commission.
La répartition par secteur fait ressortir l’attrait de l’énergie, la production et la distribution d’eau et d’électricité. Ces secteurs arrivent en 2e position en ce qui concerne l’investissement : 3 milliards de DH, soit le cinquième du total escompté. Mais ils ne doivent créer que 2% chacun de l’emploi. En revanche, l’activité du commerce tient le second rang en termes des emplois avec 10% de l’effectif projeté.
Au niveau des régions, c’est Meknès-Tafilalet qui s’accapare les gros projets. Sans vouloir donner plus de précision, le ministre du Commerce et de l’Industrie estime que cette région devait abriter de  grands projets industriels. A l’appui, il avance le nombre d’emplois à créer: 2.556, soit 63% du total.
A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc