×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    La zone euro s’élargit

    Par L'Economiste | Edition N°:4426 Le 23/12/2014 | Partager
    La Lituanie ouvre le bal début 2015
    Les Européens plus confiants
    L’économie et l’immigration… les priorités

    La Lituanie rejoindra la zone euro début 2015. Celle-ci passera donc de 18 à 19 membres (voir carte). D’après les projections du FMI, le nouvel entrant devrait enregistrer une croissance de 3% en 2014 et 3,3% l’année prochaine.
    Il n’y a pas que le cercle des pays qui s’agrandisse mais la confiance dans l’Union européenne (principal partenaire commercial du Maroc) l’est aussi (+ 6 points de pourcentage depuis la dernière enquête menée dans la foulée des élections du Parlement européen). C’est un point positif relevé par l’enquête Eurobaromètre standard de l’automne 2014 (1), un premier sondage d’opinion mené à l’échelle de l’UE depuis l’entrée en fonction de la Commission Juncker, le 1er novembre dernier.  Les attentes des Européens sont nombreuses. Dans le domaine de l’économie, elles restent stables. Plus d’un sur cinq (22%) se disent optimistes pour les douze prochains mois et 45% d’entre eux s’attendant à ce que la situation n’évolue pas. Autrement dit, plus de six Européens sur dix pensent que la situation économique ne s’aggravera pas. Le nombre d’Européens estimant que l’impact de la crise sur l’emploi a déjà atteint son point culminant (44%) est un peu moins élevé que ceux qui pensent que «le pire reste à venir» (46%).
    Les opinions positives à l’égard de l’euro sont stables (56% dans l’UE, 67% dans la zone euro). Le soutien en faveur de la monnaie unique a progressé dans 18 Etats membres, en particulier en Lituanie et en Lettonie. L’économie et l’immigration sont les principales préoccupations des Européens. L’enquête Eurobaromètre montre également une forte adhésion des citoyens aux thèmes prioritaires fixés par la Commission Juncker. En ce qui concerne l’investissement dans l’UE, plus de 60% des Européens sont pour l’envoi des fonds publics pour stimuler l’investissement. Dans le domaine de l’énergie, 73% sont favorables à une politique commune aux Etats membres de l’UE. La plupart considère le marché unique (la libre circulation des personnes, des biens et des services au sein de l’UE) comme l’une des réalisations les plus positives (52%), après la paix entre les Etats membres (56%).

    Fatim-Zahra TOHRY

    ----------------------------------------

    (1) Au total, 32.598 personnes ont été interrogées dans les Etats membres de l’Union et dans les pays candidats. L’enquête a été menée entre les 8 et 17 novembre 2014.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc