×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Stratégie/Process Com Management
    Analyser les personnalités pour mieux gérer

    Par L'Economiste | Edition N°:4426 Le 23/12/2014 | Partager
    Une méthode basée sur la connaissance de soi et des autres
    Le rêveur, le rebelle, le persévérant… six profils types identifiés
    Un moyen d’améliorer la communication et la coopération entre les équipes

    Le Process Communication Management commence à se développer au Maroc depuis quelques années. Il s’agit d’une technique de communication basée sur l’analyse de la personnalité de chacun. Une démarche très utile en entreprise pour améliorer la performance des employés
     

    Manager en prenant en considération  la personnalité de chacun. C’est le principe d’une technique de communication appelée le Process Communication Management (PCM) et dont l’application est encore timide au Maroc. Une méthode qui constitue un véritable outil d’analyse et de communication permettant d’améliorer la connaissance de soi et des autres. Un moyen efficace d’éviter le stress des employés, de mieux répondre à leurs besoins et de les motiver davantage, améliorant au passage leurs performances.
    Le Process Communication Management, appelé également Process Communication Model, représente d’après Nezha Hami Eddine Mazili, consultante coach à Cap RH, une technique de communication permettant la gestion de soi, de l’autre et de la relation. «Il s’agit plus exactement d’une technique qui permet la découverte et la compréhension de sa propre personnalité et de la personnalité de l’autre pour pouvoir mieux gérer la relation», précise la spécialiste en ressources humaines. Le PCM a été créé au début des années 80 par le psychologue Taibi Kahler. En plus de constituer un instrument d’analyse de la personnalité des salariés, le Process Com Management est également un outil de communication performant et pratique. Le PCM apporte plus exactement, selon Nezha Hami Eddine Mazili, une carte rapidement lisible des caractéristiques clés d’un type de personnalité dont, entre autre, ses points forts, ses motivations, les modes de communication qui lui conviennent ou pas, les environnements dans lesquels il sera à l’aise ou pas, les mécanismes déclencheurs de stress et enfin les stratégies individuelles utilisables pour éviter les situations de «mécommunication». «Le PCM va jusqu’à donner des indications sur l’aspect physique et extérieur de chaque type de personnalité», confie l’experte. Les six profils clés identifiés par la méthode sont: rebelle, empathique, persévérant, rêveur, promoteur et travaillomane. Le PCM présente la personnalité d’un employé sous forme de pyramide formée de six niveaux, chaque niveau envoyant à un type de personnalité. Ainsi, le «rêveur» est un individu calme et peu réactif. Soumise au stress, la personne devient passive et se replie sur elle-même. Le «rebelle», quant à lui, a pour points forts la créativité et la spontanéité. Mis en situation de stress, il soupire, râle et met de la mauvaise volonté dans ce qu’il fait. Une méthode dont l’application permet tout d’abord de mieux s’autogérer. «En découvrant ses points forts et les ressorts de sa motivation, la personne saura mieux gérer son énergie, améliorer sa flexibilité et optimiser ainsi son potentiel», explique Nezha Hami Eddine Mazili. L’adoption de ce type de technique permet également de développer des stratégies de communication adaptées et d’éviter les situations de mécommunication d’après la consultante coach. Le PCM représente en effet un moyen de renforcer la capacité à communiquer et à manager en prenant en compte les spécificités de chaque interlocuteur. Cela permet de développer et de bâtir des relations constructives et faire en sorte que les équipes se comprennent, travaillent ensemble et coopèrent. Le manager peut ainsi adapter sa communication au canal de communication de ses collaborateurs, répondre mieux à leurs besoins et ainsi les motiver plus efficacement. Le PCM représente également un véritable moyen de lutter contre le stress, qui génère des attitudes figées, une perte d’initative ainsi qu’un manque d’écoute. Par ailleurs, lorsque l’ensemble des membres d’une équipe ont passé leur inventaire de personnalité, ils deviennent plus performants et plus efficients, explique l’experte en RH. Ils sauront en effet coordonner leurs énergies, respecter le rythme de leurs collaborateurs et pourront ainsi tirer le groupe vers le haut. Au Maroc, la méthode est apparue il y a une dizaine d’années et s’est considérablement développée depuis trois ans environ selon la spécialiste.

    Des retombées capitales

    Pour réussir la mise en place d’un PCM au sein d’un organisme, il est essentiel dans un premier temps qu’il y ait validation immédiate des processus de communication au cours des mises en pratique. Il est important également que l’adoption de la méthode entraîne auprès des salariés une plus grande confiance en eux et la découverte de leurs propres qualités. Autre retombée nécessaire de ce type de programme, le développement d’une plus grande tolérance et d’une plus grande acceptation des différences interpersonnelles, essentielles pour améliorer l’interaction entre les employés et donc leur productivité.o

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc