×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Stratégie/Le casse-tête de l’orientation scolaire

Par L'Economiste | Edition N°:4426 Le 23/12/2014 | Partager
Trouver la bonne formation et le bon emploi, un gros souci pour parents et élèves
Apprendre aux étudiants à s’adapter, la clé du succès

L’orientation est une source de casse-tête. Pour George Asseraf, directeur de l’Onisep (Office national d’information sur les enseignements et les professions), l’affirmation ne fait aucun doute. L’orientation en fin de parcours scolaire est la cause de stress et de tension chez les étudiants et surtout leurs parents. Le stress est d’autant plus fort que nous sommes actuellement dans une situation économique délicate avec du chômage et une forte pression pour trouver le ‘bon emploi’, selon le responsable de l’Onisep, qui intervenait à Tanger lors d’une conférence organisée par le conseil des parents d’élèves du lycée Regnault de Tanger. La cause est, selon lui, la peur de faire le mauvais choix dans la sélection de la filière que l’on veut suivre et la profession que l’on veut choisir. Or, justement, selon Asseraf, il n’y a pas de ‘mauvais choix’. Selon le directeur de l’Onisep, un étudiant sur deux se retrouve au bout de cinq ans dans une filière qui n’a rien à voir avec sa formation.
Une situation d’autant plus compliquée que les techniques évoluent de plus en plus vite, avec des changements d’entreprise et parfois de métier plusieurs fois dans une carrière professionnelle.
D’où la clé du succès qui se résume en un mot, l’adaptabilité. Il faut, selon Asseraf, apprendre aux étudiants à s’adapter et à ‘barrer en fonction du vent’. Cela leur permettra d’évoluer selon la demande du marché et d’éviter les erreurs en cours de route. Et si on se trompe de filière de formation, ce n’est pas la fin du monde. «Il faut, coûte que coûte, finir un cycle, et si on croit s’être trompé de vocation, on pourra à la fin rebondir et se tourner vers ce que l’on désire», conseille Asseraf, au lieu de succomber au premier réflexe qui est celui de tout plaquer. La même chose si on croit s’être trompé dans le choix du métier. Dans tous les cas, le responsable de l’Onisep conseille aux futurs employés de garder une chose en tête qui est celle de vouloir bien faire, «le seul paramètre sur lequel on a vraiment un contrôle». Il faut aussi cultiver la capacité à s’orienter afin de mieux gérer sa formation et sa future carrière, une responsabilité partagée avec les parents et les enseignants. «De nos jours, les jeunes ne savent plus poser les bonnes questions», affirme Asseraf dans une critique directe au système d’enseignement français. Selon lui, dans d’autres contrées, en Allemagne en particulier, on apprend aux jeunes à poser des questions contrairement au système français qui privilégie la transmission du savoir. Il en découle une incidence directe sur l’orientation qui est en grande partie basée sur la notation. En fin de compte, on se retrouve devant une sélection et non plus une véritable orientation, explique Asseraf.

L’Onisep, une mine d’informations

L’Onisep est un établissement public qui dépend des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France. Éditeur public, l’Onisep produit et diffuse toute l’information sur les formations et les métiers. Il propose aussi de nouveaux services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives. Son site web, consultable sur www.onisep.fr, est une véritable mine d’informations avec un large éventail de documents et de fiches sur les formations et les métiers.

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc