×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Attijariwafa bank: Le yuan à portée de main

Par L'Economiste | Edition N°:4425 Le 22/12/2014 | Partager
Plus besoin de passer par le dollar pour obtenir la monnaie chinoise
La banque développe une offre dédiée aux échanges sino-africains
Les coûts seront maîtrisés et le risque de change éliminé

Les échanges commerciaux entre le Maroc et la Chine franchissent un nouveau cap. Les transactions entre les deux pays  se feront désormais en yuan (monnaie chinoise), sans passage au préalable par le dollar ou l’euro. Une première au Maroc et même sur le continent africain. Attijariwafa bank s’est lancé le défi, avec le concours de Bank of China, de renforcer les relations sino-africaines. Le groupe bancaire a ainsi élaboré une offre renminbi (RMB) qui s’adresse à l’ensemble de ses clients au Maroc ou dans un de ses pays de présence sur le continent. Outre le transfert et le rapatriement des devises chinoises, la banque propose d’accompagner les remises et crédits documentaires à l’import et à l’export. Elle vise plus d’efficacité concernant les émissions de garanties internationales. L’offre octroie par ailleurs la possibilité aux exportateurs de conserver une partie de leurs ressources en RMB. Quant aux opérateurs chinois qui s’intéressent au marché marocain, un compte en dirham convertible serait tout aussi accessible. Ils pourront ainsi regrouper l’ensemble des paiements, mais également tirer profit des recommandations de la salle de marché AWB. L’offre a également été conçue pour réduire les frais et éliminer le risque de changes. Grâce au passage direct yuan/dirham, les fournisseurs chinois auront une bonne visibilité pour une meilleure gestion des coûts. Les clauses de négociation seront aussi éliminées. L’offre bénéficie particulièrement aux fournisseurs chinois pour le remboursement plus rapide des « export taxes rebats » (un système fiscal local qui permet aux opérateurs de récupérer une partie de leurs revenus).
Il faut dire qu’Attijariwafa bank a flairé le bon filon. «Entre la Chine qui devient la première puissance mondiale et le Maroc qui représente un trait d’union entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques et le Moyen-Orient, le potentiel est bien palpable», souligne Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa bank. En effet, la Chine vient de passer devant les Etats-Unis en enregistrant un PIB de plus de 17.632 milliards de dollars (cf. L’Economiste du 15 décembre 2014). Selon les prévisions du FMI, l’empire du Milieu prendra de plus en plus d’avance sur le pays de l’Oncle Sam durant les cinq prochaines années. Du côté du Maroc, le niveau des transactions avec la Chine n’a pas encore atteint la maturité. Sur les 210 milliards de dollars d’échanges enregistrés entre l’Afrique et la Chine, le Maroc y pèse seulement 1%. Les flux d’import-export sont même déséquilibrés. «Pour dix dollars importés de Chine, le Maroc y exporte à peine un dollar», explique Philippe Bourguignon, directeur des marchés des capitaux Bank of China-Paris.

D’autres produits en préparation?

Attijariwafa bank ne compte pas s’arrêter à l’offre renminbi. La banque est déjà en train de réfléchir à élargir son offre produit, en commençant par le régime de change. Les options de change restent restreintes à l’euro et le dollar. La banque attend, à ce jour,  le feu vert des autorités pour étendre la couverture à d’autres devises. Sur le volet placement, le groupe bancaire réfléchit à une offre destinée aux entreprises publiques. Des comptes en devises dédiés aux grands projets seront ainsi proposés, avec à la clé une rémunération plus au moins conséquente suivant le niveau de dépôts en devises. Sur un tout autre registre, la banque entend dans quelques années accompagner les entreprises marocaines sur des émissions obligataires en monnaie chinoise, particulièrement.

A. Lo

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc