×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Saïdia dresse le bilan de sa saison estivale

    Par L'Economiste | Edition N°:4424 Le 19/12/2014 | Partager
    Trois récompenses et cinq partenaires primés
    D’autres efforts à réaliser en matière de commodités de cadre de vie

    Le nombre galopant des cafés et restaurants autorisés sur les espaces marins risque de porter atteinte à la notoriété de cette plage

    Saïdia continue sur sa lancée de plage compétitive et respectueuse des mesures environnementales. Après avoir remporté le prix de «plages propres» en 2013 de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, elle vient de recevoir le prix «littoral durable». Une reconnaissance accordée aux initiatives citoyennes qui consacrent la sensibilisation et l’éducation en faveur du développement durable du littoral. En filigrane la généralisation de comportements écologiquement responsables pour préserver le littoral.
    Dans la catégorie « plages propres» la commune urbaine de Saïdia et le groupe Holmarcom, ont été récompensés, pour leurs actions communes pour faire de Saïdia l’une des plages les plus propres du Royaume. De même, la société d’aménagement de Saïdia (SDS) et la commune urbaine de la ville et l’association des anciens élèves de Madagh pour la culture et le développement ont été couronnées par le prix de «protection et valorisation du patrimoine naturel». Quant à l’Association Cham’s pour l’éducation, la citoyenneté et l’environnement, elle a eu droit au trophée de la catégorie «éducation et jeunesse».
    L’ensemble de ces récompensés ont été vivement félicités lors de la réunion d’évaluation de la saison estivale 2014 tenue le 16 décembre dernier à Saïdia. Ils ont été aussi sollicités pour récidiver en 2015 et briller dans les autres catégories de cette compétition. Saïdia n’a pas remporté les prix consacrés aux catégories de «responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise» ainsi que «partage et cadre de vie». Il est à rappeler que les principales actions entreprises par la SDS dans le cadre de la labellisation de la plage de la station touristique de Saïdia concernent le maintien et la protection du cordon dunaire, la protection et valorisation du patrimoine naturel avec nettoyage en profondeur de la plage, amélioration des aménagements paysagers (camp de plage, mise en place de cheminements piétons, installations pour la prévention et la protection des baigneurs, délimitation du périmètre de la baignade). Au cours de cette réunion, il a aussi été question des lacunes répertoriées par les différents organismes éco-environnementaux. C’est le cas du nombre inquiétant des cafés et restaurants autorisés mais qui étouffent la plage. Idem pour les commerçants ambulants qui squattent plusieurs espaces et offrent un spectacle désolant d’une ville qui ne maîtrise pas ses commerces avec tout le désagrément que cela engendre aux estivants. Saïdia est aussi une ville qui manque de sanitaires publics, lieux d’aisance, parkings adaptés et jardins publics. D’autres défis à relever.


    De notre correspondant, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc