×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Résidences Dar Saada
    A l’équilibre pour son premier jour de cotation

    Par L'Economiste | Edition N°:4424 Le 19/12/2014 | Partager
    211.052 titres échangés pour la séance de démarrage...
    ... Au prix de 214,95 DH l’action

    De gauche à droite, Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat, Saad Berrada Sounni, président de Palmeraie Industries & Service, Karim Hajji, directeur de la Bourse, Hicham Berrada Sounni, président du conseil d’administration de RDS, Mohamed Boussaid, ministre des Finances, Hassan Bouknadel, DG du CDVM

    Il a donc fallu un an pour que la cloche retentisse à nouveau à la Bourse de Casablanca. Résidences Dar Saada (RDS) a finalement fait son entrée en Bourse ce jeudi 18 décembre. Un évènement qui a suscité beaucoup d’intérêt auprès d’un grand nombre d’opérateurs. A leur tête, Mohamed Boussaid, ministre des Finances. Il était accompagné de Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat. Plusieurs autres acteurs dont le CDVM et l’APSB ont répondu présent à la séance de la première cotation de RDS. Il faut dire que la filiale de Palmeraie développement représente le quatrième opérateur du secteur immobilier à faire son entrée en Bourse. «L’engouement des épargnants institutionnels et particuliers traduit la confiance retrouvée pour la place», relève Boussaid. Et pour preuve, l’opération a été souscrite 3,37 fois. Le montant global des souscriptions a atteint 3,8 milliards de DH pour 1,13 milliard de DH demandés. La cotation de RDS marque ainsi le retour des investisseurs marocains et étrangers. Ce sont en somme 6.546 souscripteurs du Maroc mais aussi 16 nationalités différentes (soit 25% des souscriptions) à la recherche de papier frais. La Bourse reste un des moyens efficaces pour une levée de fonds. L’année 2015 pourrait avoir son lot d’IPO. Plusieurs entreprises ont déjà émis leur volonté d’intégrer la place, dont notamment Total et Marsa Maroc.
    Par catégorie d’investisseurs, les institutionnels ont souscrit à 3,31 milliards de DH. Ils en ont obtenu 687 millions de DH. Les personnes morales ont apporté 90 millions de DH. Plus de 79 millions de DH leur ont été attribués. Les personnes physiques ont, de leur côté, souscrit à 391 milliards. Quant aux taux de satisfaction, il s’est établi respectivement à 20,76% et 88,13% et les particuliers à 91,86%. Ce sont plus de 26 millions de titres qui seront cédés à la Bourse de Casablanca, soit 20% du capital. Le prix unitaire de l’action est établi à 215 DH. Avec une capitalisation de plus de 5,64 milliards de DH, RDS se placera directement en 20e position sur les 76 valeurs cotées. Les fonds levés à travers cette opération serviront principalement au financement des projets de développement de RDS. Une première enveloppe de 730 millions de DH sera dédiée aux projets à l’international et l’acquisition de foncier. La filiale de Palmeraie développement souhaite se renforcer en Afrique subsaharienne. La Côte d’Ivoire et le Gabon seraient dans le viseur. De plus, la société s’est constituée une réserve foncière répartie essentiellement entre Casablanca et Marrakech. Plusieurs compromis de vente ont été scellés à ce titre pour l’acquisition de nouveaux terrains dans la région du Grand Casablanca notamment. Un budget de 400 millions de DH sera également dédié à l’accélération du rythme de production des tranches non encore développées des programmes déjà existants et qui sont prévus pour 2015-2016. A la clôture de la première séance, 211.052 titres ont été échangés au prix de 214,95 DH.


    A. Lo.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc