×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Accor s’allie à un poids lourd chinois

    Par L'Economiste | Edition N°:4423 Le 18/12/2014 | Partager
    Le partenariat avec Huazhu conforte sa présence en Chine
    Dans 3 ans, l’empire du Milieu dépasserait en nombre de nuitées les Etats-Unis

    L’accord de partenariat a été signé lundi 15 décembre au ministère français des Affaires étrangères à Paris, en présence de Laurent Fabius. Sur la photo, le patron du Quai d’Orsay avec le PDG de groupe chinois d'hôtels Huazhu, Ji Qi, et son homologue d’Accor, Sébastien Bazin

    Les groupes français hôteliers ou de tourisme, à l'instar de Accor, Louvre Hotels, Club Med ou encore Pierre & Vacances multiplient les alliances avec leurs homologues chinois, seule manière de se développer et s'imposer sur ce gigantesque marché du tourisme mondial. «Dans le segment économique, dans l'hôtellerie, les acteurs chinois ont pris une position très dominante, si vous voulez exister, c'est de plus en plus difficile, les marges sont de plus en plus réduites», constate Sébastien Bazin, PDG d'Accor, 6ème opérateur mondial du secteur. En effet, le groupe présent au Maroc vient d’annoncer un accord «stratégique» avec le chinois Huazhu, pour un partenariat commercial et capitalistique permettant au groupe français de monter en puissance en Chine.
    Selon les termes du partenariat, les marques économiques et milieu de gamme d’Accor seront  intégrées à Huazhu. Ce dernier sera en effet chargé du développement des Ibis, Ibis Styles, Novotel et Mercure, ainsi que de la marque haut de gamme Grand Mercure. Pour ces marques, Accor se suffira au rôle de franchiseur. Toutefois, Le numéro un français de l’hôtellerie continuera d’exploiter et de développer ses autres marques de luxe et haut de gamme. Il s’agit de Sofitel, Pullman, MGallery et The Sebel. De plus, Accor prendra une participation de 10  % dans le groupe chinois et disposera d’un siège à son conseil d’administration, tandis que Huazhu deviendra actionnaire à 10  % du pôle luxe et haut de gamme en Chine du groupe français.
    Huazhu est un allié de poids lourd. Coté au Nasdaq, il est le 13ème groupe hôtelier mondial, avec 1.849 hôtels, soit 197.672 chambres dans 280 villes en Chine. Il prévoit d'ouvrir 350 à 400 nouveaux hôtels sous les marques Accor au cours des cinq prochaines années.
    Le choix stratégique d’Accor se justifie du fait que selon les analystes, à horizon 3 ans, la Chine totalisera autant de nuitées que les Etats-Unis, leader mondial aujourd'hui.
    Il ne s’agit évidemment pas d’une première introduction de la marque dans le pays puisque Accord y est déjà présent avec 144 hôtels à travers huit marques. Mais l’objectif est de profiter de l’expertise de son nouvel allié local et de ses relations privilégiées avec les principaux partenaires et investisseurs de la région. En effet, pour se positionner sur un marché aussi compliqué que la Chine, les analystes sont unanimes : s’allier à un opérateur local est indispensable.
    Avec la même volonté de s'implanter dans l'empire du Milieu, le Club Med s'était associé au partenaire local Fosun dès 2010. De son côté, le groupe Pierre & Vacances a annoncé récemment avoir signé une lettre d'intention avec le promoteur immobilier chinois Beijing Capital Land, en vue d'établir un partenariat de long terme.
    M.L

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc