×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Coupe du monde des clubs Marrakech armée pour prendre le relais

    Par L'Economiste | Edition N°:4422 Le 17/12/2014 | Partager
    Un impressionnant dispositif logistique et sécuritaire mis en place
    Malgré le déplacement, très peu de désistements auprès des supporters
    Le Real Madrid au Four Seasons, le Cruz Azul FC au Naoura Barrière

    Les supporters du Real sont arrivés des les premières heures du mardi 16 décembre pour supporter leur équipe. Idem pour les supporters argentins qui se sont déplacés en masse pour soutenir le Club San Lorenzo de Almagro qui dispute aujourd’hui l’autre demi-finale contre Auckland city FC. Le terrain de Marrakech devrait théoriquement accueillir quelques 39.000 spectateurs

    Après le cinéma, le mondialito. Marrakech rodée à l’organisation des grands événements et des matchs internationaux en effet pris le relais de la Coupe du monde des clubs mardi dernier. Dès les premières heures de la matinée, les fans du ballon rond sont arrivés sur place, pour assister à la demi-finale créant de l’animation un peu partout dans la ville. Cette première demi-finale opposait hier l’équipe mexicaine Cruz Azul FC à la star de cette coupe, le Real Madrid. La rencontre encadrée de bout en bout devrait théoriquement accueillir 39.000 spectateurs- une prouesse pour un match joué en milieu de semaine- puisque à peine 3.400 détenteurs de tickets ont demandé le remboursement suite à la délocalisation du match de Rabat vers Marrakech, indique Rachid Naïfi, directeur commercial de Sonarges Marrakech. Parmi les spectateurs, quelques 200 fans mexicains qui ont tenu à faire le déplacement à Marrakech pour encourager leur équipe. Les supporters argentins sont aussi de la partie avec près de 3.000 personnes qui se seraient déplacés à Marrakech pour encourager le Club Atlético San Lorenzo de Almagro. Le club disputera l’autre match de demi finale contre Auckland city FC qui démarre à 18h30 aujourd’hui. Enfin, c’est à guichets fermés que se disputera la finale prévue le samedi prochain. Pour gérer ces trois jours de foot, la ville de Marrakech a mobilisé un impressionnant dispositif logistique, sécuritaire et de transport capitalisant sur l’expérience de 2013. Ainsi, on privilégie cette année le transport collectif pour fluidifier la circulation. Le transporteur urbain Alsa va dédier à l’événement une centaine de bus pour assurer les navettes. Sur le plan sécuritaire, les autorités locales ont mis en place plus 3.000 agents pour assurer plusieurs volets: les itinéraires, les places publiques, la sécurité des commerces. Enfin, les hôtels se sont mobilisés également pour accueillir cette fête footballistique. D’abord, ceux qui accueillent les équipes comme le Four Seasons qui a été entièrement réservé à l’équipe madrilène, son staff, ses sponsors et les bodyguard des stars comme Christiano Ronaldo. Le Naoura Barrière loge, lui le Cruz Azul FC. Les retombées devraient être aussi sonnantes et trébuchantes pour les petits commerces et restaurants qui profiteront de cette manne touristique avant la saison des fêtes de fin d’année. Et en plus des dépenses engendrées sur place par les équipes, les staffs d’organisation et les fans, la Coupe du monde des clubs offre une visibilité pour Marrakech. Les reportages couvrant cette rencontre footballistique font de la publicité à grande échelle de la vitrine Marrakech. Un grand nombre de supports médiatiques sportifs du monde entier, représentant les chaînes de télévision, les stations radio, les agences de presse, les magazines et les médias électroniques, couvrent ce mondial à partir de Marrakech. Un autre gain médiatique pour la ville qui enchaîne l’organisation de grands événements.
    De notre correspondante,
    Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc