×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Actu/L’Esca s’active à l’international

    Par L'Economiste | Edition N°:4421 Le 16/12/2014 | Partager

    L’ESCA école de management est la deuxième meilleure business school marocaine avec une influence renforcée à l’international, selon le classement Eduniversal 2014. Elle compte 62 partenariats avec des établissements étrangers

    Difficile aujourd’hui pour les grandes écoles de rester fermées sur elles mêmes. Pour exister, elles doivent se démarquer, notamment en s’ouvrant au maximum à l’international. L’Esca Ecole de Management a choisi depuis plusieurs années de suivre cette tendance. La business school signe à tour de bras des accords avec des établissements dans les quatre coins du monde. Elle dispose actuellement de 62 partenariats. D’autres seront bientôt noués. Cela lui permet d’offrir à ses étudiants un  large choix de destinations dans lesquelles ils peuvent suivre une partie de leur formation. Pour ce semestre, une soixantaine ont été accueillis dans des établissements étrangers. L’Esca, dont la promotion 2014 (113 étudiants) a été la première à recevoir, vendredi dernier, un double diplôme en International business Esca/Institut d’administration des entreprises (IAE) de Poitiers, s’active aussi en Afrique. Avec Grenoble Ecole de Management, elle s’attelle depuis maintenant 5 ans à la création d’un réseau d’écoles et instituts en Afrique, publics et privés, dans le cadre de l’Institut euro-africain de management (INSEAM). Le réseau compte actuellement 13 établissements dans 12 pays. «Nous y accueillons les meilleurs étudiants que nous formons au business development, pour qu’ils soient ensuite insérés dans des groupes opérant sur l’ensemble du continent, et qui ont besoin de profils au fait des réalités africaines», explique Thami Ghorfi, président de l’Esca. L’alliance porte aussi sur la recherche en management. «Nous venons de produire une publication collective analysant les spécificités des différents business modèles en Afrique», relève Ghorfi.
    L’Esca accueille aussi des étudiants étrangers. Elle compte cette année une trentaine de nationalités (Mexique, Canada, Corée du Sud, Singapour,…). «Ces étudiants aspirent à connaître notre région. La formation que nous leur offrons, accompagnée de cours en géopolitique et en géo-économie, constitue pour eux une clé de décryptage», estime Ghorfi.
    L’établissement reçoit aussi des étudiants étrangers pour des séminaires. Derniers en date, des jeunes de l'école de commerce de l'Université de New York, Stern School of Business, qui ont assisté fin novembre dernier à un séminaire sur les «codes et enjeux du business au Maroc et en Afrique du Nord».

    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc