×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès: Passage de témoins à la direction de la santé

    Par L'Economiste | Edition N°:4421 Le 16/12/2014 | Partager
    El Mehdi Elballoti remplace Allal El Amraoui
    Le directeur sortant veut se consacrer à la politique

    Allal El Amraoui (à gauche) a passé le témoin au nouveau directeur régional de la santé, El Mehdi Elbelloti (à droite). Le directeur sortant a revendiqué l’extension et la construction de nouvelles structures de soins et surtout le recrutement du personnel

    La santé a désormais un nouveau directeur régional. Il s’agit d’El Mehdi Elballoti qui succède à Allal El Amraoui, suite à une démission de ce dernier. «Au terme de 7 ans de construction d’équipe et de travail méticuleux, il était temps de passer le flambeau…je veux me consacrer davantage à mes responsabilités au niveau du conseil communal et à l’action politique», déclare El Amraoui qui est également le 1er vice-maire (PI) de Fès.
    De son côté, le nouveau directeur qui était jusque là responsable de la santé à Kénitra, espère assurer le développement du secteur au niveau de la région de Fès-Boulemane. Il hérite l'offre sanitaire régionale, la plus équilibrée et la plus importante, avec notamment le CHU Hassan II de Fès, leader en matière d’offre des soins et des moyens techniques modernes. Ainsi, durant les sept dernières années, les différents hôpitaux publics ont connu des mises à niveau importantes. Au total, 29 centres de santé ont été remis en service. Parmi les grandes prouesses figure la récupération de l’hôpital Ghassani qui offre aujourd’hui des soins médicaux de qualité, et c’est pareil pour les autres structures de santé au niveau de la région.
    Chiffres à l’appui, le responsable sortant lui a brossé un tableau exhaustif lors d'une cérémonie d'hommage, tenue vendredi dernier. Outre la réalisation des hausses de 40 à 50% au niveau de tous les indicateurs de la santé, notamment le taux d’hospitalisation, le nombre d’explorations biologiques et le nombre d’explorations radiologiques, le nombre d’accouchements en milieu hospitalier (94%) a connu aussi un bond de 40% et une baisse de près de 100% de la mortalité maternelle.
    Lors de la présentation de son bilan, El Amraoui a rappelé que les services sanitaires de Fès-Boulemane sont classés les meilleurs au niveau national. Notons que la direction régionale de la santé a remporté le «grand prix du concours qualité, édition 2013». Pour sa part, le laboratoire régional de diagnostic épidémiologique et d’hygiène du milieu (LRDEHM) vient d’être accrédité NM ISO/CEI 17025-2005. Il est ainsi certifié aux normes internationales de recherche, diagnostic, et analyse. Côté ressources humaines, Elbelloti est appelé à renforcer les effectifs. D'autant plus que depuis quelques années les départs en retraite chez les médecins et chez les infirmiers qui ne sont pas remplacés.  Des recrutements nécessaires surtout à l’hôpital Ghassani où le renforcement des ressources humaines pourrait doubler les hospitalisations. Face à une demande en forte croissance, le nouveau directeur régional devrait actionner l’extension du CHU de Fès qui reçoit les malades de trois régions (Fès, Meknès et l’Oriental) ainsi que la construction d’un hôpital à Boulemane et un autre à Sefrou.
    Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc