×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Saïdia modernise son réseau commercial

Par L'Economiste | Edition N°:4420 Le 15/12/2014 | Partager
Un nouveau complexe comprenant 248 magasins lancé
L’ancien marché converti en place publique

Le nouveau complexe a été réalisé par la société Al Omrane sur un terrain domanial. Elle l’a acquis à 300 DH le m2

Un nouveau complexe commercial est opérationnel à Saïdia. Sa réalisation tombe à point nommé pour répondre aux doléances exprimées par les habitants et les touristes qui faisaient leurs courses dans des espaces anarchiques et un ancien souk délabré avec absence des conditions indispensables assurant une commercialisation dans les normes. Cette nouvelle infrastructure permettra  à la ville  de moderniser son réseau de distribution des denrées agro-alimentaires comme elle permettra aux commerçants de développer des offres en adéquation avec les attentes d’une ville qui se modernise. Le nouveau complexe commercial est constitué de 248 magasins avec quatre cafés et une poissonnerie. Il a été réalisé sur un espace de 7200 m2 et a nécessité une enveloppe budgétaire de 43 millions de dirhams. L’opération de tirage au sort pour la distribution des magasins a été effectuée en présence des commerçants et des autorités locales. Chaque boutique a été cédée pour 120.000 DH au lieu des 180.000 DH (prix de revient). La réalisation de ce complexe commercial fait partite d’une approche globale prônée depuis 2009 pour moderniser l’ancienne ville et l’intégrer au grand projet de la station balnéaire de Saïdia appelée à jouer un rôle de locomotive de croissance.
Avec les travaux d’aménagement et de restructuration de la ville il y’a un équilibre qui a été établi entre la ville et la station balnéaire. «Une ville ne peut se développer avec des marchés qui ne répondent pas aux critères requis. Elle ne peut être attractive si elle n’éradique pas ses points noirs et si elle ne protège pas ses places contres les différentes formes de nuisance paysagère», confie à L’Économiste Abdelhak Haoudi, gouverneur de la province de Berkane.
C’est dans ce sens que l’ancien souk sera converti en place publique avec commodité de relaxation et ouverture sur Oued Kiss qui constitue la frontière naturelle entre le Maroc et l’Algérie. L’ancien marché qui a constitué l’image noire de la ville sera aménagé pour servir de point focal pour les différentes reconquêtes urbaines. « L’approche prônée consiste à prendre en compte des écosystèmes urbains (flore, faune) dans la conception et la mise en réseau des espaces publics. Elle sera équipée de bancs publics, candélabres, abris avec plots et bornes anti-voitures.» explique t- on auprès des services technique de la commune.
Avec l’inauguration de ce nouveau complexe à Saïdia la province de Berkane conforte ses services de commerce agricole. Le point culminant dans cette vision de diversification des offres consiste en la construction d’un nouveau marché de gros à Madagh (200 MDH). La convention de sa réalisation a été signée  par les différents départements concernés.
De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    redacti[email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc