×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4419 Le 12/12/2014 | Partager

■ Un papier cadeau aux motifs de croix gammée
La chaîne de pharmacies américaine Walgreens a retiré de la vente un emballage cadeau proposé à ses clients pour les fêtes de «Hanoukah». En fait, le motif du papier, de la marque Hallmark, dissimulait des petites croix ressemblant à s’y méprendre aux svastiskas, rappelant ainsi la croix gammée. C’est une cliente américaine de 63 ans qui a repéré il y a quelques jours cette anomalie sur le papier rangé au rayon Hanoukah de la boutique. «Je l’ai vu immédiatement, je pense avoir une bonne vue. J’ai paniqué, je n’arrivais pas à croire ce que j’étais en train de voir», a déclaré Cheryl Shapiro, la cliente en question, auprès de ABC. La cliente s’est plainte immédiatement au manager du magasin, lui demandant de retirer au plus vite le produit des rayons. «Je suis rentrée chez moi et j’en ai parlé à mon rabbin. Il n’en revenait pas. Je suis toujours très en colère qu’une chose pareille ait pu être mise sur le marché», confie-t-elle. A la suite des nombreuses réclamations, la compagnie Walgreens a indiqué avoir retiré le produit de toutes ses boutiques aux Etats-Unis. «On a envoyé une directive pour s’assurer que le produit ne sera plus vendu à la caisse et que l’article soit retiré de tous nos magasins», a expliqué Phil Caruso, son porte-parole, auprès du Huffington Post.

■ Elle atteint le Pôle Sud en tracteur
Une aventurière néerlandaise vient d’atteindre le Pôle Sud en tracteur, traversant l’Antarctique à 10 km/h en moyenne. Manon Ossevoort, c’est son nom, a comparé à un «rodéo» les 2.500 km à travers montagnes et crevasses parcourus en 16 jours jusqu’à la base russe de Novolazarevskaia, située sur la côte de l’Antarctique qui fait face à l’Afrique du Sud. Le pire a été pour elle le jour ou elle a conduit pendant des heures sans dépasser les 5 km/h, a-t-elle confié à l’AFP depuis un téléphone par satellite. «J’ai vraiment eu peur que l’expédition ne s’arrête, si les conditions devaient devenir juste un peu plus mauvaises», a-t-elle souligné.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc