×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

El Mehdi Laraqui Houssaini: “Nos autorités sanitaires sont crédibles”

Par L'Economiste | Edition N°:4416 Le 09/12/2014 | Partager
Conformité du système national de contrôle en matière de sécurité sanitaire des aliments
Augmentation des volumes d’échanges attendue pour les années à venir

Le président de l’Association nationale des exportateurs de boyaux au Maroc, El Mehdi Laraqui Houssaini, espère une augmentation significative des volumes d’échanges pour les années à venir

- L’Economiste: Quelles sont les missions que s’assigne votre association?
- El Mehdi Laraqui Houssaini: L’Association nationale des exportateurs de boyaux a été créée en 2010 suite à la première inspection menée par l’Office alimentaire et vétérinaire de l’UE. En 2014, Elle a connu un renouvellement de ses structures pour tenir compte de sa nouvelle stratégie élaborée après la seconde inspection de l’UE qui confirmait la conformité du système national de contrôle en matière de sécurité sanitaire des aliments et le respect, par les entreprises marocaines tant au niveau de leurs structures et équipements que de leurs méthodes de travail, des exigences européennes en la matière. Notre association qui regroupe les opérateurs marocains du secteur, notamment les 21 unités exportatrices enregistrées sur les listes de l’UE, tend à renforcer l’attractivité du Maroc en tant que hub de production sécurisé, compétitif et réactif.

- Quels obstacles ou lacunes constatez-vous dans votre accompagnement de la filière?
- Nous nous fixons, comme notre profession, des missions qui se déclinent en l’harmonisation des procédures et méthodes dans la mise en œuvre et le respect des normes en matière d’hygiène et la mise en place d’un code déontologique de la profession. Il s’agit également d’accompagner les opérateurs dans l’amélioration des conditions d’exercice de la profession par le biais d’une veille réglementaire et stratégique. Mais aussi d’accompagner la concertation avec les services vétérinaires officiels et toutes autres administrations et  institutions pour défendre les intérêts de la profession. L’association a un rôle de coordonnateur avec les autres associations professionnelles nationales et internationales en relation avec notre secteur d’activité. Et enfin, nous menons des actions de promotion de l’activité des boyaux naturels par une meilleure intégration en amont et en aval de la filière au niveau national et par le renforcement de l’offre exportable au niveau international.

- L’association européenne a tenu son AG au Maroc. Quels intérêts pour le Royaume?
- Cette rencontre aura été d’abord un signal fort de reconnaissance de la crédibilité des autorités sanitaires du Maroc et du niveau atteint par les entreprises marocaines en matière de traçabilité. Dans ce sens, la participation de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires aux rencontres en marge de cette AG a réconforté les opérateurs européens dans le potentiel de développement de notre activité au Maroc, sans subir les contrecoups de risques sanitaires, tel que ce fut le cas par exemple en Egypte en 2010. La tenue de cette AG est également une étape qui enclenche la dynamique dans laquelle s’inscrivent les opérateurs nationaux pour une plus grande ouverture sur leur environnement international par la participation et/ou l’organisation de rencontres périodiques. L’annonce de la candidature du Maroc pour abriter en 2017 la convention de l’Association internationale des boyaux naturels (INSCA) devrait en être l’aboutissement.

Propos recueillis par
S. J.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc