×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival du film de Marrakech
Le casting de cette année

Par L'Economiste | Edition N°:4414 Le 05/12/2014 | Partager
Isabelle Huppert préside le jury
Hommage aux icônes du cinéma, Adel Imam, Jéremy Irons et Viggo Mortensen
Des master class de haute facture, animées entre autres par Benoît Jacquot

C’est aujourd’hui, vendredi 5 décembre, que le rideau se lève sur

Des hommages seront rendus à de célèbres acteurs: l’Egyptien Adel Imam qui a avait déjà participé au festival du film de Marrakech en 2013, le Britannique Jeremy Irons, et l’Américano-Danois Viggo Mortensen

le Festival international du film de Marrakech (FIFM). Devenu une marque de fabrique, le FIFM est un des événements les plus attendus du monde du cinéma. Cette 14e édition aura, comme chaque année, des têtes d’affiche internationales et consacrera 9 jours aux films de monstres sacrés du cinéma. Cette année, le jury est présidé par une comédienne, la française Isabelle Huppert, la 3e femme à présider le jury longs métrages, après Charlotte Rampling en 2001 et Jeanne Moreau en 2002. Égérie de Claude Chabrol et de Benoît Jacquot, Isabelle Huppert est une des comédiennes les plus couronnées à l’international. Elle a su faire la différence en démontrant un choix pointu des différents personnages qu’elle a incarnés, alliant les rôles sombres à la comédie. A ses côtés pour juger la sélection de cette édition un beau casting composé de réalisateurs comme l’Indien Ritesh Batra, le Français Bertand Bonello qui vient de réaliser Saint Laurent, l’Italien Mario Martone, le Marocain Moumen Smihi. Ces cinéastes devront s’appuyer également sur l’avis d’actrices de renom comme Mélanie Laurent ou le comédien et réalisateur britannique Alain Rickman. Comme pour chaque année, le jury devra décerner l’Etoile d’or et trois autres prix aux meilleurs films du cru 2014 où l’accent est mis sur la découverte.

Isabelle Huppert est une habituée du festival du film de Marrakech. Cette année, elle préside son jury

15 films sont en compétition dont un représente le Maroc, L’Orchestre des aveugles de Mohamed Mouftakir. La sélection de 2014 comprend 8 premiers films. On retrouve aussi dans la sélection L’Eléphant bleu du réalisateur égyptien de L’Immeuble Yacoubian, Marwan Hamed, ou encore Corrections class, 1er film du Russe Ivan I. Tverdovsky, Nabat de Elchin Musaoglu (Azerbaïdjan), No One’s Child, 1er film du Serbe Vuk Ršumović… «La sélection affirme l’exigence du cinéma à l’heure où celui-ci traverse des difficultés économiques inhérentes à tout art. Cette rigueur est le témoin d’une volonté intangible de souligner la quête de sens et de vérité des œuvres présentées», souligne Bruno Barde, directeur artistique du FIFM. Hors compétition et au grand bonheur des cinéphiles, pas moins de 87 films seront projetés et le festival aura ses premières. Une merveilleuse histoire du temps de James Marsh qui raconte la vie du physicien Stephen Hawking fera l’ouverture du festival. A Most Violent Year écrit et réalisé par J.C Chandor sera projeté lors de la clôture. Enfin, la 14e édition rend hommage au cinéma japonais qui est cette année tout en haut de l’affiche. L’occasion de découvrir des réalisateurs aujourd’hui disparus, comme Ozu Yasujiro, dont l’œuvre s’étale sur plus de trente ans, avec comme films phares, Le goût du saké ou Voyage à Tokyo. Mais également la génération montante, comme l’un des réalisateurs japonais les plus prometteurs, Kore-eda Hirokazu, qui aligne 4 films sélectionnés au festival de Cannes. L’édition 2014 du Festival international du film de Marrakech ne déroge pas à la règle en prévoyant, à nouveau, des interventions de personnalités marquantes du cinéma contemporain qui animeront des master class. Il s’agit en l’occurrence de trois grandes figures du cinéma: Bille August, Benoit Jacquot et Alex de la Iglesia. Des hommages aussi. A l’acteur égyptien Adel Imam, le très populaire dans le monde arabe. Très aimé par son public, il privilégie des rôles qui bouleversent l’ordre établi et dénoncent l’injustice. A Jeremy Irons, l’acteur britannique qui excelle à la fois sur les planches, dans des films d’auteur et d’autres à gros budgets dont le “Mystère von Bülow” qui lui a valu l’Oscar du meilleur acteur en 1990. Le troisième hommage prévu sera pour Viggo Mortensen. Après être sorti de l’ombre avec “Le Seigneur des Anneaux”, l’acteur américain assoit sa carrière dans “A History of Violence”. Et pour la première fois de son histoire, le FIFM réserve deux hommages simultanés à deux figures de la production cinématographique marocaine, Zakaria Alaoui et Khadija Alami.
Badra BERRISSOULE

                                                                             

Les partenaires officiels rempilent

Chaque année, le festival accueille son lot de stars comme c’est le cas de Keanu Reeves

Pour la 7e année consécutive, Renault Maroc est le transporteur officiel du FIFM. En effet, depuis 2008, les plus grandes vedettes du cinéma, acteurs, réalisateurs et autres personnalités, arrivent sur le tapis rouge à bord de la Latitude et le Grand Espace. Le haut de gamme de la marque va une nouvelle fois les accompagner dans tous leurs déplacements, pendant toute la durée du festival. Un partenariat tout particulier entre la marque Renault et le cinéma, présente également lors de prestigieux festivals, comme la Mostra de Venise, Cannes, Deauville, Lyon, Angoulême, Cabourg ou l’Alpe d’Huez. Le vendredi 12 décembre prochain sera l’occasion de la grande soirée Cinéma de Renault, qui se tiendra au Naoura Barrière. 400 invités, triés sur le volet, sont attendus dans l’ambiance de sa gamme Sport. Acteurs, réalisateurs, journalistes et VIP pourront découvrir, lors de l’exposition de Clio GT Line et Clio RS, l’une des attractions de la soirée.
Autre partenaire historique, depuis 6 années consécutives, le Sofitel abrite la soirée officielle d’ouverture du festival. Appelée La nuit by Sofitel, Hamid Bentahar, vice-président opérations Accor Luxury & Upscale Brands Africa & Indian Ocean, y accueillera les membres du jury, les stars internationales et les figures emblématiques de cette 14e, dédiée au cinéma japonais. Une scénographie soignée, imaginée pour l’occasion, déclinée dans les différents espaces de l’hôtel et de ses jardins. En marge, l’exposition au Sofitel Marrakech Lounge & Spa “Cinéma”, organisée jusqu’au 31 janvier 2015 par la galerie d’art Design & Co et Sofitel Luxury Hotels. L’occasion de découvrir les artistes accomplis Stef Berg et Lahcen Iwi. 
Au service de la beauté de tout ce petit monde, le FIFM a désigné L’Oréal Maroc, comme partenaire. La marque, leader mondial en salon de coiffure, assurera ainsi toutes les prestations de haute coiffure de cette 14e, avec ses meilleurs coiffeurs et maquilleurs marocains. A la coordination de ces rendez-vous, partagés entre les loges au Essaadi et celles des coulisses du Palais des Congrès avant chaque soirée, Philippe Garnier, directeur éducation L’Oréal Professionnel.
Stéphanie JACOB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc