×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    Forum Chine-Maroc: Banque, tourisme, PME... place aux affaires

    Par L'Economiste | Edition N°:4410 Le 01/12/2014 | Partager
    La devise chinoise cotée à Casablanca pour faciliter les investissements en Afrique
    Une ligne de crédit pour financer les PME

    Abderrafie Zouitene, directeur général de l’Office national marocain du Tourisme, officialisant le partenariat avec son homologue de Pékin. Le Maroc voudrait capter une partie des 50 millions de touristes chinois qui vont à l’étranger chaque année
    (Source photos: Ambassade du Maroc en Chine)

    Le Forum d’affaires sino-marocain s’est soldé par la signature d’une trentaine d’accords dans plusieurs secteurs. Cette rencontre, qui a connu la participation de plus de 550 investisseurs des deux pays, a été marquée par la conclusion d’accords de partenariat dans les domaines de l’énergie et des mines, des infrastructures, du tourisme, ainsi que dans le secteur financier. Ce qui permet au Maroc de conforter sa position en tant que hub des investissements vers l’Afrique, et de principale place financière du continent.

    - La devise chinoise cotée à Casablanca
    Le Maroc confirme sa position de place financière au niveau du continent africain. La convention stratégique, signée entre Attijariwafa bank et Bank Of China s’inscrit dans cette logique, puisqu’elle permettra de développer la cotation de la monnaie chinoise en tant que moyen de paiement des transactions entre l’Afrique et la Chine. Les banques centrales des deux pays ont autorisé l’opération de faire de Casablanca une place financière qui cote la monnaie chinoise. Attijariwafa bank sera aussi chargée de promouvoir cette monnaie dans les pays africains où le groupe est implanté. Le Forum sino-marocain a été également l’occasion pour Attijariwafa bank de signer d’autres conventions avec des opérateurs dans les domaines des télécoms, de l’énergie et de la sidérurgie comme Huawei, Speco III, Shandon Shagang… L’idée est d’assurer leur accompagnement en matière d’investissement au Maroc et en Afrique.

    - 100 millions de dollars pour le financement des PME
    Attijariwafa bank vient de mobiliser près de 100 millions de dollars pour assurer le financement des PME marocaines, mais aussi africaines. C’est l’objet de l’accord signé par ce groupe financier avec la Banque chinoise de développement. Il s’agit d’une ligne de crédit sur 7 ans, qui permettra un adossement avec des taux très compétitifs et des conditions avantageuses au profit des PME du continent, est-il indiqué. Les responsables de la banque chinoise devront également accompagner les projets qui seront financés, en matière de création, de développement et d’extension des activités.

    - Promotion de l’offre touristique marocaine
    Le marché chinois est l’un des plus importants émetteurs de touristes dans le monde. Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, a profité de son déplacement à Pékin pour vendre le Maroc auprès des opérateurs chinois. Il a insisté sur la capacité du produit touristique marocain à répondre aux attentes des clients de ce pays. Surtout qu’il s’agit d’un marché à fort potentiel, avec plus de 250 millions de personnes qui ont un pouvoir d’achat d’un niveau européen. Son objectif est d’attirer plus de 100.000 touristes chinois d’ici 2020. C’est pour cela que son département «accorde une grande importance à ce marché dans sa politique de prospection». Cela devra concerner différents segments, qui peuvent attirer la classe moyenne, plus intéressée par la découverte du patrimoine historique et culturel, mais aussi les produits de luxe, tournés vers une clientèle motivée par le shopping, le golf ou le tourisme des affaires. Le ministre a également appelé à développer des offres collectifs, notamment en partenariat avec des pays comme les Emirats Arabes Unis, l’Espagne, la France…
    - Une liaison aérienne pour l’année prochaine
    Le renforcement du partenariat économique entre le Maroc et la Chine devra passer également par le développement d’une connectivité entre les deux pays. C’est dans ce sens que Rabat entend ouvrir, l’année prochaine, une liaison aérienne avec Pékin. Objectif: encourager les hommes d’affaires chinois à venir investir au Maroc.

    - 20 millions de DH pour l’école du BTP
    L’école des métiers du BTP qui sera créée par l’OFPPT à Settat va bénéficier d’un don chinois de 20 millions de DH. Ce montant permettra de financer une partie de l’équipement de ce premier établissement du genre en Afrique et dans le monde arabe. Réalisé sur une centaine d’hectares avec un budget d’investissement de 250 millions de DH, il sera dédié à la formation des conducteurs d’engins. Outre la contribution financière, les formateurs de cette école devront également bénéficier d’une formation de la part d’experts chinois qui vont faire le déplacement au Maroc.
     - Attirer plus d’investissements touristiques
    L’industrie touristique marocaine devra bénéficier de l’expertise chinoise grâce à une convention signée, vendredi dernier, entre la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) et la Fédération des investisseurs chinois. L’idée est de profiter de la croissance chinoise à travers le renforcement de la présence des investisseurs touristiques chinois au Maroc et l’échange du savoir-faire. Ceci est d’autant plus important que Pékin est l’un des plus grands pays émetteurs d’IDE, avec près de 625 milliards de dollars investis hors de son sol.

    M. A. M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc