×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Résidences Dar Saada a déjà un pied en Bourse

    Par L'Economiste | Edition N°:4401 Le 17/11/2014 | Partager
    La société va y introduire 20% de son capital
    1re cotation, le 18 décembre
    Le prix de l’action évalué à 215 DH

    Le management de Résidences Dar Saada est optimiste. Il table sur un taux de croissance annuel moyen de 12,2% de son chiffre d’affaires et de 18,6% de ses bénéfices à l’horizon 2017

    LA Bourse de Casablanca tient enfin sa première et certainement son unique introduction de l’année. La société Résidences Dar Saada (RDS) qui avait préalablement annoncé son souhait de rejoindre la cote vient d’en obtenir le feu vert du CDVM pour son IPO. Conseillée, une fois n’est pas coutume, par quatre banques conseils (BMCE Capital, CFG marchés, Attijariwafa bank Corporate Finance et Upline Corporate), l’immobilière procédera pour cette IPO à une augmentation de capital. Son tour de table sera élargi de près d’1,13 milliard de DH, représentant plus de 5,2  millions d’actions nouvelles au prix unitaire de 215 DH (50 DH à titre nominal et 165 DH pour prime d’émission). Il passera ainsi de 1,05 à 1,3 milliard de DH. RDS introduira donc pas moins de 20% de son capital en Bourse.
    Ouverte à l’ensemble des investisseurs du marché, hormis les OPCVM monétaires, obligataires et contractuels, l’offre s’ouvre à hauteur de 26% aux institutionnels étrangers. Les salariés permanents ainsi que les dirigeants autorisés de Résidences Dar Saada se verront attribuer 4,4% du capital, soit 232.558 actions. Les 1,81 million d’actions restantes (représentant 34,56% de l’opération) seront réservées aux particuliers nationaux et étrangers. La période de souscription s’étalera du 1er au 3 décembre. La première cotation interviendra le 18 décembre. Les fonds levés via cette opération permettront ainsi à la société de financer ses projets de développement. Une première enveloppe de 730 millions de DH sera dédiée aux projets à l’international et l’acquisition de foncier. RDS entend renforcer sa présence en Afrique subsaharienne. Elle lorgne actuellement la Côte d’Ivoire et le Gabon. D’ailleurs, certains projets seraient en cours d’étude dans ces deux pays. Parallèlement, la société s’est constituée une réserve foncière de près de 967,3 hectares répartis principalement entre Casablanca (47%) et Marrakech (32%). Elle a, d’ailleurs, déjà  conclu plusieurs compromis de vente portant sur l’acquisition de nouveaux terrains pour 600 millions de DH d’investissement dans la région du Grand Casablanca notamment. Le reliquat de l’opération (près de 400 millions de DH) sera dédié à l’accélération du rythme de production des tranches non encore développées des programmes déjà existants prévus pour 2015-2016.
    L’ambition de Dar Saada est de gagner des parts de marché. Pour y parvenir, elle entend renforcer sa stratégie avec le lancement de plusieurs nouveaux projets (social et intermédiaire). Elle espère ainsi s’approcher des 2 milliards de DH de revenus à fin 2014. Le chiffre d’affaires prévisionnel devrait progresser en moyenne de 12,2% par an à l’horizon 2017. Les bénéfices, quant à eux, pourraient atteindre 397 millions de DH.


    A.Lo

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc