×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Médias: Les femmes toujours sous-représentées

Par L'Economiste | Edition N°:4388 Le 28/10/2014 | Partager
Leur intervention ne dépasse pas 9% dans les JT et émissions de débat
Elles traitent plus les sujets de société que d’économie et de politique

Dans les émissions de débat, les femmes interviennent plus sur des sujets de société que de politique ou d’économie. Par contre, les hommes sont plutôt présents sur des sujets à connotation politique

Le combat pour l’égalité des genres dans les médias n’est pas encore gagné. Preuve en est les résultats du projet de monitoring des programmes télévisés, réalisés par la HACA dans le cadre de la lutte contre les stéréotypes fondés sur le genre et la promotion de l’égalité à travers les médias audiovisuels. La HACA, qui avait remporté l’appel d’offres du réseau des régulateurs francophones pour élaborer ce projet, fustige la sous représentation des femmes aussi bien dans les journaux télévisés (JT) que dans les émissions de débat. En effet, «la proportion des interventions féminines ne dépasse pas 9% dans les programmes des trois chaînes, à savoir Al Oula, 2M et Medi1 TV», a déploré Amina Lemrini Elouahabi, présidente de la HACA, lors d’une conférence de presse, organisée hier à Rabat. Le projet pointe aussi des inégalités de temps de parole. Dans les JT des 3 chaînes, les personnalités publiques de sexe masculin sont les plus présentes en volume horaire, avec une durée moyenne d’intervention de 30 secondes, contre 20 pour les femmes.
Par thème d’intervention, la gent féminine semble moins politisée que les hommes. En effet, le palmarès du type de sujets traités dans les JT montre que la «politique et gouvernement» occupe la première place avec près de 37,3% pour les femmes contre 44,8% pour les hommes. La comparaison des thèmes traités dans les émissions de débat fait apparaître la même hiérarchie. Là encore, les hommes interviennent plus sur des sujets de politique que les femmes.
Par contre, elles restent plus présentes sur les sujets de société et moins sur ceux concernant l’économie, la criminalité et la violence. «Les médias justifient ce constat par des difficultés de trouver des femmes expertes dans le domaine traité ou de les convaincre à participer à l’émission», a indiqué la présidente de la HACA.
Par ailleurs, l’étude de la HACA montre que les femmes sont plus accros à la télévision que les hommes avec un taux d’audience de 59%. Elles privilégient essentiellement les émissions de conseil, alors que les hommes sont plus tournés vers les programmes d’information.
Globalement, la HACA reproche également aux médias leur faible traitement des questions liées à l’égalité des genres. Sur un total de 3471 interventions, à peine 92 y ont fait référence.
H.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc