×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Musée Mohammed VI

Les 13 musées pris en charge par la Fondation nationale

Par L'Economiste | Edition N°:4373 Le 07/10/2014 | Partager

Musée archéologique de Tétouan

Le Musée archéologique de Tétouan est l’un des premiers au Maroc. Il a été inauguré le 19 juillet 1940, à la médina, déclarée patrimoine mondial de l’humanité en 1997. Les collections, exposées dans ce musée, sont le résultat des recherches archéologiques dans la région. Les vestiges et objets présentés proviennent de fouilles entreprises depuis les années 30. Il s’agit notamment d’outils lithiques, d’objets en bronze, de haches, de pièces de monnaies, de statuettes en bronze et de restes humains de la préhistoire…

Musée ethnographique de Tétouan

En plus de l’espace archéologique, Tétouan abrite un autre musée ethnographique, inauguré en juillet 1948. Il a été installé dans une forteresse historique construite sur ordre du sultan Moulay Abderrahmane au 19e siècle. Cet établissement illustre les aspects culturels et ethnographiques de la ville et sa région. Cela, à travers la présentation d’œuvres relatives à la vie publique et privée dans la région.

Musée archéologique de Rabat

Il s’agit de l’un des musées inaugurés au Maroc sous le protectorat français. Un ancien bâtiment des services des antiquités a été réaménagé en musée en 1920. Il expose les vestiges exhumés lors des fouilles à Banassa, Volubilis, Thamusida… Fermé vers la fin des années 50 pour moderniser les locaux, ce musée a été rouvert en 1960. Cet espace culturel, situé au centre-ville, regroupe des objets retraçant l’histoire du Maroc depuis la période préhistorique jusqu’à l’époque islamique. Les visiteurs peuvent découvrir des outils d’hommes préhistoriques, du mobilier néolithique, des inscriptions libyco-berbères, une collection importante de divinités romaines, ou encore des céramiques des premières cités de l’époque islamique.

Musée des Oudayas de Rabat

Le palais qui abrite le Musée national des bijoux, plus connu sous le nom de Musée des Oudayas, a été construit en 1672, sous le règne de Moulay Ismail. Cet espace, reconverti en musée, présente une exposition permanente autour de l’orfèvrerie au Maroc, depuis la préhistoire. Les œuvres exposées concernent des accessoires d’apparat masculins comme les poignards, les étuis du Coran, ou encore des bijoux de cérémonie féminins.

Musée de la Kasbah de Tanger

Surplombant le port de Tanger, le Palais Dar Al Makhzen, qui abrite le musée de la Kasbah, a été construit au 18e siècle. Cette demeure constituait jusqu’en 1922 le symbole et le siège de l’autorité locale. C’est à cette date qu’elle a été transformée en musée ethnoarchéologique. Sa collection retrace le rôle qu’a joué la ville du détroit dans les relations entre l’Afrique et l’Europe. Différentes œuvres y sont exposées, notamment un outillage lithique et osseux, des céramiques, des figurines en terre cuite, des bijoux en argent de tradition phénicienne, des amulettes… Une salle est dédiée aux rites funéraires, avec une sépulture d’enfant inhumé dans une jarre, des sarcophages en plomb, des urnes d’incinération…

Musée Al Batha à Fès

A l’origine un palais d’audience et une résidence estivale construite par le sultan Hassan Ier, et complétée par son successeur le sultan Abdelaziz, le Musée Al Batha à Fès a été inauguré en 1915. Ce bâtiment est classé patrimoine national depuis 1924. Cet espace a été dédié aux arts et traditions populaires. Il abrite actuellement une exposition permanente relative aux «Arts et traditions de vivre de Fès et de ses régions». Ce musée contient également les plus anciennes pièces d’art islamique au Maroc, à l’image d’une poutre idrisside et du minbar de la mosquée du quartier des andalous. Globalement, le musée Al Batha englobe plus de 6.500 objets.

Musée de poterie Borj Bel Kari de Meknès

Borj Bel Kari est un bastion alaouite à Meknès. Il a été transformé en musée de la poterie du Rif. Ce monument construit par Moulay Ismail au 18e siècle, et classé patrimoine historique en 1932, a été réaménagé en 2003. La collection permanente de cet espace est composée de poteries préhistorique, antique et islamique de différentes régions du Maroc.

Musée Dar Jamaï de Meknès

Plusieurs résidences seigneuriales ont été transformées en musées au Maroc, dont certains sont privés. Le Musée Dar Jamaï figure en pole position dans cet ensemble. Cette demeure construite en 1882 appartenait au grand vizir du sultan Hassan Ier. Elle a été par la suite récupérée par Madani Glaoui, avant d’être cédée aux autorités du protectorat, qui en ont fait un hôpital militaire en 1912. Elle a été transformée en Musée en 1920. Les œuvres exposées dans cet espace culturel sont surtout des objets ethnographiques en bois, céramique, métal, cuir… Il s’agit de montrer le savoir-faire artisanal de Meknès et sa région durant le 19e et 20e siècles.

Musée Dar Si Said de Marrakech

Le Musée Dar Si Said est l’une des principales attractions culturelles à Marrakech. Ce palais du 19e siècle, construit par ce ministre de guerre sous la régence de Ba Hmad, a été attribué en 1932 à la Direction française des Beaux arts, pour y installer les bureaux du service des arts indigènes et un musée d’art ancien. Cet espace a été réaménagé entre 2001 et 2004. Les collections exposées proviennent de Marrakech et du Tafilalet. Il s’agit essentiellement d’œuvres en bois d’architecture, d’objets liturgiques à l’image d’une cuve d’ablution en marbre, d’un minbar, de chapelets, de corans, de bijoux, des armes, des tapis…

Musée Dar El Bacha de Marrakech

L’ancienne résidence du Pacha Thami El Glaoui a été transformée en 2006 en musée, à l’initiative du ministère de la Culture et de l’archéologue Patty Cadby. Ce musée, actuellement fermé, regroupe une collection de 3.000 objets anciens. On y retrouve notamment des pièces archéologiques, ainsi que des bijoux et des armes. Ces œuvres remontent à plus de 5.000 ans avant J-C. Il s’agit notamment d’objets issus des civilisations crétoise, maya et chinoise.

Musée des arts sahariens de Laâyoune

Les provinces du Sud disposent d’un Musée des arts sahariens depuis 2001. Il s’agit d’un espace ethnographique traduisant la richesse du savoir faire des régions du Sahara. Les œuvres exposées sont réalisées en cuir, bois, textile, métal…

Musée ethnographique de Chefchaouen

Le musée ethnographique de Chefchaouen a été inauguré en 1985, au cœur de la Kasbah de la ville. Celle-ci a été construite en 1471 par Moulay Ali Ben Rachid. Aujourd’hui, cet espace culturel regroupe une série d’objets, dont les costumes de la mariée de la région, des bijoux, mais aussi des instruments traditionnels de tissage. A cela s’ajoutent des vaisselles en poterie rifaine, des objets en bois, des plats en bronze, ainsi que des fusils traditionnels et des poignards.

Musée de la céramique de Safi

Safi, connu pour être la capitale de la céramique, abrite depuis 1990, un musée dédié à cette spécialité artisanale. La citadelle qui abrite ce musée, construite par les Almohades, a été classée monument historique depuis 1922. Ce site regroupe une grande collection d’objets en céramique, provenant d’autres musées, comme ceux des Oudayas, Dar Jamaï, Al Batha… L’exposition est organisée autour d’un parcours chrono-thématique et géographique.

 

Télécharger le dossier complet en  PDF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc