×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casablanca
La hausse de la taxe portuaire reportée

Par L'Economiste | Edition N°:4372 Le 03/10/2014 | Partager
Elle devait contribuer à augmenter les recettes de la région
Le budget 2015 revu à la baisse
La région approuve sa contribution au projet d’aménagement de la desserte nord

Source: CR
Plus de 96% des recettes proviennent des impôts et taxes locales

Le Grand-Casablanca revoit à la baisse son budget. Le projet de budget 2015 pour  la Région vient d’être approuvé par le Conseil de la région lors de sa session ordinaire tenue jeudi 25 septembre. Pour l’année prochaine, les recettes prévisionnelles de fonctionnement s’élèvent à plus de 193 millions de DH, soit une baisse de 4,02% en comparaison avec l’exercice 2014 (plus de 201 millions de DH).
Cette baisse s’explique, selon Chafik Benkirane, président de la région, par «une légère régression des recettes provenant des contrats d’assurances, des taxes sur les services communaux et celles de l’exploitation des carrières».
A signaler que la hausse de la taxe sur les services portuaires, décidée lors de la session de fin mai (cf. notre édition du 10 juin 2014), ne sera finalement pas appliquée en 2015, suite à la levée de boucliers des professionnels. Le conseil misait sur ces entrées supplémentaires (passant de 2 à 5%) pour doper les recettes de la région.
D’ailleurs, les taxes locales restent de loin la rubrique la plus dynamique dans la mobilisation des ressources de la région. En effet, elles constituent à elles seules près de 60% de l’ensemble des recettes de fonctionnement, soit près de 116 millions de DH. Elles proviennent essentiellement de la taxe sur les services portuaires  qui représente plus de 34% des recettes globales, soit plus de 66 millions de DH.
La taxe sur les services communaux, qui représente 23% du total des recettes, est la 2e source de revenus pour la région. Elle est estimée à plus de 44 millions de DH en 2015. Quant aux taxes sur les permis de chasse, près de 3,5 millions de DH, et  sur l’exploitation des carrières (1,4 million de DH), elles ne représentent que  1,8 et 0,72% des recettes globales.
Les ressources transférées occupent le 2e rang avec un montant de près de 70 millions de DH, soit 36% des recettes globales de la région. Elles proviennent principalement de parts de l’impôt sur le revenu (IR), estimées à près de 24 millions de DH (soit 12% de l’ensemble des recettes), l’impôt sur les sociétés (plus de 27 millions de DH, soit 14%) et les recettes provenant des contrats d’assurances (plus de 18 millions de DH, soit 9%).
Quant aux dépenses de fonctionnement, elles sont évaluées à plus de 44 millions de DH, soit  près de 23% des recettes globales. Ce budget est en baisse de  3,07%, par rapport à celui de fonctionnement  de 2014.
L’excédent prévisionnel pour l’année prochaine devrait ainsi atteindre 149 millions de DH, soit plus de 77% du budget global de la région.
Outre l’approbation du budget 2015, le conseil de la région a également approuvé une série de projets à l’ordre du jour. Parmi eux, figurait notamment le projet d’aménagement de la desserte nord reliant la route RR n°322 à la zone logistique de Zenata. Rappelons que ce chantier de voie express, qui a accusé un retard de plusieurs années, se décline à travers deux tronçons. Le premier, baptisé la voie maritime, est déjà réalisé à 50%. Le second, baptisé la desserte nord,  d’une longueur de 12 km environ, implique plusieurs acteurs: Agence nationale des ports, conseil de la région, conseil de la ville, plusieurs préfectures… La région y contribue à hauteur de 60 millions de DH. Coût global du projet: plus de 600 millions de DH.

Aziza EL AFFAS

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc