×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Contre l’«Etat islamique», les Kurdes font bloc

Par L'Economiste | Edition N°:4335 Le 08/08/2014 | Partager
Les combattants venus d’Irak, Syrie et de Turquie s’unissent
Une évolution géopolitique se dessine dans la région

C’est un curieux clin d’œil de l’histoire. Les combattants kurdes d’Irak, de Syrie et le PKK de la Turquie se serrent les coudes dans la guerre contre les jihadistes de l’Etat islamique. Victimes collatérales du démantèlement de l’empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale (l’accord Sykes-Picot du 16 mai 1916), ils forment désormais une alliance pour faire face aux insurgés dans le nord irakien. Face aux avancées des combattants de l’EIIL, cette union se pose comme dernier recours. Même la Turquie, si allergique à tout processus qui ressemblerait à la constitution d’un Etat kurde, fait preuve de realpolitik.
Les combattants kurdes ont lancé mercredi une offensive contre des jihadistes dans la région de Mossoul, dans le nord de l'Irak. Les hommes du PKK turc et du PYD syrien mènent des opérations dans la région de Sinjar, ville tombée aux mains de l'EIIL le 3 août, tandis que les Peshmergas (combattants kurdes irakiens)  tentent de sécuriser des zones situées au nord et à l'est de Mossoul. Ces derniers ont d’ailleurs affirmé jeudi avoir repoussé une attaque contre le barrage de Mossoul, considéré comme le plus grand d'Irak. «Ils ont laissé au moins un cadavre et quatre Humvees derrière eux dans leur fuite», a indiqué leur porte-parole.
Bagdad est aussi de la partie. Malgré ses nombreux différends avec le gouvernement autonome du Kurdistan, Nour El Maliki, Premier ministre irakien, a décidé en début de semaine d'appuyer la contre-offensive des Peshmergas.  L'aviation de l’armée irakienne a mené un raid contre une prison utilisée comme une cour islamique par les jihadistes.
Les Peshmergas sont considérés comme les forces les plus efficaces et les mieux organisées d'Irak. Mais les problèmes de trésorerie du Kurdistan, dont la part de revenus pétroliers est bloquée par Bagdad, pèsent sur leur financement et leur équipement. De plus, ils subissent le poids de la sécurisation d'un territoire qui s'est agrandi de 40% depuis qu'ils ont pris position dans certaines zones abandonnées par l'armée face à l'avancée jihadiste.
Leur retrait de Sinjar a obligé des milliers de civils à fuir, et en particulier de nombreux Yasédis , minorité kurdophone persécutée de longue date. 50.000 membres de cette minorité se sont réfugiés dans la montagne et sont menacés autant par la faim et la soif, que par les massacres des insurgés, si aucune aide ne leur est apportée dans les prochaines 24 heures.  Selon Bagdad, des hélicoptères de l'armée leur ont largué 77 tonnes de vivre et d'eau depuis mardi, mais un responsable de l'UPK a prévenu mercredi que les forces kurdes auraient besoin de plusieurs jours avant de pouvoir leur assurer un passage sûr.
M. L.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc