Régions

Tanger: Un été sous le signe de la culture

Par L'Economiste | Edition N°:4320 Le 16/07/2014 | Partager
Théâtre et surtout de la musique pour animer les soirées de cette saison d’été
Clôture en beauté avec le festival Twiza du 14 au 17 août prochain

UN vent de culture souffle sur Tanger, qui a abrité de nombreux évènements culturels ponctuant ainsi les premières semaines de l’été.
Si d’habitude c’est la musique qui prime, cette année, les Tangérois ont eu la chance de découvrir du théâtre de qualité notamment à travers deux troupes, Tanssift et Issil en tournée au Maroc avec leurs spectacles respectifs: «Dart bina dour» a et «L3ssas». Ces pièces ont déjà été montées à Casablanca, au théâtre Mohammed VI pour faire le tour de plusieurs villes avec une halte à Tanger, la semaine dernière. Les pièces ont été sélectionnés par un jury de professionnels en février 2014 au théâtre Mohammed V à Rabat à l’issue de Comedia Vaudeville, une manifestation soutenue par Wafacash et destinée à récompenser les créations théâtrales les plus talentueuses. Mais l’un des premiers a été un concert du rappeur tangérois Muslim. Il s’agit d’une des figures du rap tangérois les plus connues. Né à Tanger en 1981, il commence à se produire très tôt. Avec Zanka Flow, créé en 1998 aux côtés de Lâarbi, une autre figure du rap tangérois, Muslim accède à sa place d’aujourd’hui. L’un de ses derniers clips, L’Marhoum (en honneur à son père décédé), a dépassé la barre des trois millions de vues sur Youtube, un véritable exploit. Sur un autre registre, «Les Nuits du Ramadan» organisées dans le cadre de la saison culturelle française devront accueillir ce 20 juillet la star de la chanson kabyle Idir. Il ne s’agit pas de la première fois que l’un des plus connus représentants de la culture kabyle se produise à Tanger. Lors de précédents spectacles à Tanger, sa berceuse, «A Vava Inouva» avait réussi à rassembler une importante foule.
La fête devra se prolonger même en août. En effet, le festival Twiza tiendra sa dixième édition du 14 au 17 août à Tanger. Selon ses organisateurs, ‘Twiza’ est le seul festival en plein air complètement gratuit de la ville. Pour cette édition de Twiza, organisé par la Fondation du Festival Méditerranéen de la Culture Amazighe de Tanger, c’est l’Afrique qui sera mise à l’honneur. En plus des concerts qui réuniront des artistes nationaux et internationaux de renom, une série de conférences-débat et de tables rondes seront organisées avec pour thème central le développement culturel et le concept de «dé-mondialisation» de l’Afrique, sous le titre «L’Afrique aux Africains». Le Festival a réussi à attirer lors des éditions précédentes jusqu’à 200.000 festivaliers, surtout avec la grande diva, Majda Roumi. Cette année, il risque de faire autant sinon mieux vu que des stars de la taille de Cheb Mami, Ismael Lô, Tiken Jah Fakoli, Idir, Muslim ou Saad Lamjarred sont prévus au programme, selon les organisateurs.

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc