×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Agadir/Création d’entreprises
    Le coup de pouce d’Universiapolis

    Par L'Economiste | Edition N°:4306 Le 26/06/2014 | Partager
    Une banque de près de 800 études de faisabilité
    15% de projets étudiants voient le jour

    Le salon Ficra Expo est l’occasion d’échanger avec un public varié composé des représentants de structures d’appui à l’entrepreneuriat, des banquiers, des experts-comptables…

    Favoriser l’initiative par la création d’activité (Ficra) fait partie des missions que s’est assignées la faculté des sciences de gestion, Universiapolis Agadir. Ce projet, qui ne date pas d’hier, prend pour la première fois la forme d’un salon durant lequel sont présentées les idées initiées par les étudiants de 3e année. Ils sont tenus de réaliser une étude de faisabilité et de la soutenir afin de valider leur diplôme. Ils sont encadrés par des professeurs spécialisés et des professionnels dans les différentes phases de la création. L’accompagnement porte sur plusieurs étapes, allant de la comptabilité au marketing, en passant par le management. «L’esprit entrepreneurial fait partie des valeurs d’Universiapolis», explique le professeur Jamal Achmit. «En organisant cet évènement, la direction pédagogique souhaite que les étudiants, à travers leurs projets, vivent leur propre expérience, avec une mise en situation réelle au contact des représentants des secteurs bancaires et des professionnels», a-t-il ajouté. Grâce à cette initiative, chaque année, plus de 30 projets sont réalisés et, en 25 ans, Universiapolis a réussi à constituer une banque de près de 800 études de faisabilité couvrant différents secteurs économiques. Toutefois, ce ne sont que les projets novateurs, soit 10 à 15%, qui voient le jour et bénéficient d’un suivi offert par la pépinière d’entreprises d’Universiapolis durant les 2 premières années. Ficra Expo offre ainsi l’opportunité aux porteurs de projets d’échanger et de profiter des conseils des représentants de structures d’appui à l’entrepreneuriat, des banquiers, ou encore des experts-comptables. Les futurs jeunes entrepreneurs sont aussi évalués sur leur capacité technique et leur prise d’initiative. Leur rencontre avec les professionnels a aussi cela de bon: ces derniers redimensionnent autant leurs attentes que leurs besoins budgétaires en fonction de la réalité du marché. «Les financements souhaités par les jeunes entrepreneurs sont souvent illusoires», note ce banquier qui rappelle qu’il aurait  été plus judicieux de «plafonner les budgets pour être plus réaliste». La direction promet d’y remédier lors de la prochaine édition. Ce projet pilote rentre dans le cadre du programme Partners for a new beginning- North Africa for Economic opportunities (PNB-NAPEO). C’est un programme US-Maghreb dans le domaine de l’entrepreneuriat. Il est pour le moment expérimenté au Maroc et en Tunisie avec l’appui de partenaires américains dont Intel Corporation.
    Fatiha NAKHLI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc