×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Stratégie industrielle:L’américain Eaton construit une nouvelle usine au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:4298 Le 16/06/2014 | Partager
L’unité sera spécialisée dans la production de composants électriques
D’autres investissements sont annoncés d’ici 2016

Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du Commerce: «L’approche du groupe Eaton est en parfait accord avec l’une des idées maîtresses du plan d’accélération industrielle».

Le leader international des composants et systèmes électriques, systèmes hydraulique et de transmission, etc., l’américain Eaton, lance aujourd’hui la construction de sa nouvelle usine. Située dans la plateforme industrielle intégrée de Nouaceur, à Midparc, l’unité nécessitera plus d’environ 100 millions de dirhams et devrait générer la création de 300 nouveaux emplois d’ici 2016. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du Commerce, dévoile les ambitions du groupe Eaton pour le Maroc.
- L’Economiste: En quoi consiste l’investissement qui sera réalisé par l’américain Eaton?

- Moulay Hafid Elalamy: Eaton entreprend, aujourd’hui, la mise en place d’une unité de production de haut niveau qui s’étend sur 9.000 m2, au sein de la plateforme industrielle intégrée de Nouaceur, Midparc. La nouvelle unité sera spécialisée dans la production de modules de distribution de l’énergie électrique. Elle viendra répondre aux besoins d’accroissement de la capacité industrielle du groupe américain qui est actuellement en phase de croissance.  Eaton consolide, en cela, ses activités dans le pays et y renforce sa présence. Son ambition est de faire du Maroc une base de production du groupe.
Le montant annoncé par Eaton s’élève à plus de 12 millions de dollars qui seront investis dans la construction de la nouvelle unité de production du groupe.

- Que produira la nouvelle usine Eaton et pour quels débouchés ?
- L’usine de Midparc a pour vocation d’accueillir, de consolider et de développer les activités de fabrication d’équipements électriques d’Eaton, actuellement dispersées dans de petits sites dans la région de Casablanca. Elle développera, par ailleurs, une nouvelle ligne de modules de distribution d’énergie, principalement utilisés pour des applications informatiques et dans les centres de données. D’autres activités réalisées en Europe seront, également, transférées au site de Midparc.

- Cet investissement aura-t-il un impact sur son écosystème ?
- Nous escomptons de cette nouvelle implantation des retombées très avantageuses pour son environnement et pour le tissu productif qui l’entoure qui gagnera assurément en dynamisme et en croissance.
Tout d’abord, le projet va permettre, d’ici 2016, la création de 300 emplois additionnels qui s’ajouteront aux 200 actuels. Plusieurs centaines d'emplois indirects seront, par ailleurs générés grâce à l’augmentation de l'approvisionnement local en matériaux. En effet, l’une des ambitions d’Eaton, à travers son implantation à Midparc, est d’édifier une base robuste de fournisseurs locaux, et ceci profitera indéniablement au Maroc, en termes, justement, de création d’emplois, mais aussi en matière de transfert de savoir-faire et de perfectionnement des ressources humaines et des compétences locales. Cette base de fournisseurs qui va s’étoffer assurera viabilité et pérennité aux activités du groupe au Maroc.
Par ailleurs, ces activités qui se concentrent actuellement dans la filière électrique sont fortement imbriquées avec d’autres secteurs. Elles exerceront, de ce fait, un effet d’entraînement sur ces autres filières industrielles à caractère stratégique dont, notamment, l’électronique, le développement de logiciels, la mécatronique,…

- Le groupe Eaton compte-t-il réaliser d’autres investissements au Maroc?
- L’ambition clairement exprimée par Eaton est de faire de notre pays une de ses bases de production avec des retombées mutuellement profitables. La phase 1 du projet d’Eaton au Maroc est celle que je viens de décrire. Le succès de cette phase conditionnera l’expansion de ses activités futures et conduira au déploiement des phases suivantes, au-delà de 2016.
Le groupe prévoit, notamment, d’élargir, dans une seconde étape, sa gamme de production et d’attirer d’autres activités telles que l’aérospatiale et l’hydraulique. Je souhaite qu’il puisse relever avec succès le défi de réussir cette première phase. Le soutien de mon département et celui du gouvernement lui seront constants pour l’accomplissement de son projet.

- Pourquoi le choix d’Eaton s’est-il porté sur le Maroc ?
- Si le choix du groupe s’est porté sur le Maroc, c’est que le pays a su développer aux côtés de ses atouts intrinsèques dont le positionnement géographique et la stabilité politique et celle des fondamentaux économiques, une offre attractive et compétitive. La destination Maroc peut se prévaloir, aujourd’hui, de la disponibilité d’infrastructures de base à des coûts de plus en plus compétitifs, d’une main-d’œuvre qualifiée, d’une offre sectorielle très avantageuse, d’un climat des affaires approprié. Les ingrédients sont en quelque sorte réunis pour assurer aux opérateurs étrangers un environnement économique et institutionnel propice au déploiement de leurs activités. Cette visibilité offerte désormais aux investisseurs est le fruit, notamment, de feuilles de routes sectorielles ciblées dont la dernière en date est le plan d’accélération industrielle. C’est une stratégie qui vient renforcer les fondements de l’édifice industriel en place pour mieux positionner le Maroc en tant que destination industrielle crédible et compétitive.
Il est donc clair qu’Eaton a décelé une opportunité réelle de croissance et de développement de ses activités en s’implantant à Midparc. Cette implantation confirme, encore une fois, l’aptitude de notre pays à drainer des investissements structurants et témoigne de la confiance placée en la destination Maroc par des majors mondiaux.
Propos recueillis par Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc