×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Le Souss soigne son patrimoine culturel

Par L'Economiste | Edition N°:4286 Le 29/05/2014 | Partager
1 million de DH pour la restauration de trois greniers collectifs dans la province de Chtouka Aït Baha
Des vestiges par centaines menacés dans l’Anti-Atlas

Dans l’arrière-pays du Souss, ces vestiges d’antan, dont les premiers remontent au 17e siècle environ, sont comptés par centaines. Toutefois, ce patrimoine, qui pourrait constituer une niche touristique à exploiter, est aujourd’hui menacé et doit être réhabilité

LA stratégie culturelle du conseil régional du Souss-Massa-Draâ donne ses fruits. En témoigne l’inauguration, hier 28 mai, l’igoudar d’Ikonka (greniers collectifs en berbère) après une opération de restauration dans la province de Chtouka Aït Baha. Et cela suite à une journée d’étude et de communication dans la ville de Biougra. Au cœur de la rencontre, le programme d’action commun relatif à la préservation et la valorisation des greniers collectifs, à l’initiative du Conseil régional du Souss-Massa-Drâa (SMD) en collaboration avec d’autres partenaires. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie culturelle régionale, particulièrement en ce qui concerne la valorisation et la sauvegarde du patrimoine culturel, de la région et son intégration dans le circuit du tourisme culturel, en vue d’en faire un levier au service du développement local intégré. Les organisateurs prévoient une exposition de documents et manuscrits et d’autres curiosités diverses liées aux greniers collectifs à Chtouka Aït Baha. Dans cette région, ce sont trois vestiges du passé qui font l’objet actuellement de travaux de préservation. Outre celui d’Ikonka, il y a ceux d’Ouidoulhan et d’Imhilline, tous deux restaurés aujourd’hui à un taux de 85%. Les travaux sur les trois édifices absorbent une enveloppe totale d’un million de DH, est-il indiqué du côté du conseil régional. Les igoudars, pluriel d’agadir, sont un phénomène marquant de l’Anti-Atlas. Dans l’arrière-pays du Souss, ces vestiges d’antan, dont les premiers remontent au 17e siècle environ, sont comptés par centaines. Toutefois, ce patrimoine, qui pourrait constituer une niche touristique à exploiter est aujourd’hui menacé en raison de son état d’abandon et doit être réhabilité. Les rares igoudars qui résistent encore actuellement risquent de tomber en ruines sous peu si une sauvegarde immédiate n’est pas envisagée, d’où l’intérêt de ces actions de préservation initiées par le conseil régional. La démarche ne pourrait être cependant généralisée sans l’implication de la société civile et particulièrement les ayants droit. La sauvegarde de ces monuments passe également par leur inscription dans le patrimoine national et international. La stratégie culturelle du conseil régional du Souss-Massa-Draâ profite également à la restauration des kasbahs dans le Draâ.


De notre correspondante, Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc