×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    La semaine du théâtre est lancée!

    Par L'Economiste | Edition N°:4275 Le 14/05/2014 | Partager
    Un festival consacrant les plan-ches marocaines jusqu’au 18 mai
    Le meilleur de la saison 2012/2013

    Le festival «Allons au théâtre» débute cet après-midi à la place des Nations Unies à Casablanca où les organisateurs sont disposés à rencontrer le public amateur. Par la suite, une pièce par soir au Studio des arts vivants, à la FOL, au Théâtre 121 et à Hassan Skalli

    «Allons au théâtre»!  L’invitation est lancée par la Fondation des arts vivants qui organise ce festival biennal depuis 2005. Dès aujourd’hui, et jusqu’au dimanche 18 mai, le public casablancais a rendez-vous avec les planches. Le meilleur de la programmation de la saison 2012/2013 investira les salles de la ville blanche. Du spectacle convivial et grand public avec la pièce «El Harraz» à la pièce sulfureuse et à forte polémique «Dialy», en passant par une parade de marionnettes géantes ou encore par une adaptation de l’«Homme pour homme» de Bertolt Brecht («Au suivant»), la programmation a de quoi ravir les amateurs de cet art, par essence populaire. Du burlesque, du comique, de l’expérimental… il y en aura pour tous les goûts. L’idée de cette biennale est de rendre hommage au théâtre marocain et, surtout, d’attirer les foules car il faut bien le dire, cet art de la scène est trop mal organisé et quelque peu déprécié pour pouvoir se structurer et offrir une programmation régulière et constante. «Il est vrai que le théâtre marocain est en souffrance. La créativité et la production bougent, nous avons beaucoup de pièces de qualité et de belles  compagnies qui se créent. Seulement, elles ne sont pas mises en lumière du fait du trop peu de communication. De plus, les salles de théâtre ne font pas leur travail: elles sont vides et n’offrent pas de programmation», déplore Rami Fijjaj, directeur artistique du festival «Allons au théâtre» et directeur de la Fondation des arts vivants. Une première cette année pour le festival qui prévoit la présence de directeurs de festivals et de programmateurs européens. Une belle astuce pour booster la production marocaine et l’exporter, surtout. Ainsi, seront présents parmi d’autres, des représentants du théâtre national d’Anvers, de l’association belge Moussem et du théâtre national allemand. «Celui-ci organise chaque année un festival autour du théâtre du monde arabe. Jamais, une pièce marocaine n’a été programmée. Nous souhaitons donc leur présenter notre création», ajoute Fijjaj.
    L’ouverture se fera dans la rue avec des marionnettes géantes qui investiront la place des Nations Unies cet après-midi, à 17h. Le soir venu, le Studio des arts vivants accueillera la pièce «El Harraz», une histoire d’amour et de manigances dans la vieille ville d’Azemmour. La pièce «Dialy» a également été choisie dans la programmation car, malgré son succès auprès des spectateurs, elle n’est pas beaucoup jouée. Elle le sera cette fois-ci, jeudi 15 mai à 20h30, au théâtre de la FOL. Place aussi aux jeunes troupes et notamment au collectif Garajay qui présentera samedi 17 mai «Walou», l’histoire d’un suicidé malgré lui… En clôture, la pièce qui a raflé le Grand prix du festival national du théâtre de Meknès: «Larmes au khôl». Plusieurs associations ont été invitées à assister aux différentes pièces. Les places sont ainsi limitées. Amateurs, pressez-vous!


    Sanaa EDDAÏF

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc