×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Entreprises

    Bon début d’année pour Jlec

    Par L'Economiste | Edition N°:4275 Le 14/05/2014 | Partager
    Les revenus s’améliorent de 24% en une année
    De même pour les bénéfices qui triplent de volume à fin mars

    Conformément aux prévisions de son business plan, Jlec affiche des performances en évolution. A fin mars, le chiffre d’affaires s’est bonifié de 24% à 1,37 milliard de DH, en raison notamment d’un taux de disponibilité qui a bondi à 95,9%. Cette croissance a, du coup, porté le résultat d’exploitation à 398 millions de DH, ainsi que les bénéfices à 204 millions de DH

    2014 commence bien pour Jorf Lasfar Energy Company (Jlec). Le producteur d’énergie affiche en effet des résultats en amélioration au terme du premier trimestre. Il faut dire que Jlec s’est tenue à son business plan pour pouvoir afficher ces performances. Son chiffre d’affaires s’est bonifié de 24% pour passer en une année de 1,1milliard de DH à 1,37 milliard de DH à fin mars. Une progression attribuable à une production en amélioration, au vu du taux de disponibilité qui s’est accéléré de 21% à 95,9%.
    Porté par une disponibilité en amélioration, le résultat d’exploitation a plus que triplé en une année pour atteindre 398 millions de DH. Ce bond serait également conjugué à «la compensation financière prise en compte par la filiale Jlec 5&6, estimée à 234 millions de DH», qui est liée au décalage entre sa mise en exploitation commerciale prévisionnelle et effective. Annoncée pour le premier trimestre de cette année, la mise en service de l’unité 5 a finalement eu lieu le 15 avril dernier. Elle porte ainsi la capacité de production de la compagnie à 1.706 MW. L’exploitation de l’unité 6 sera lancée au cours de ce second trimestre. La capacité maximale atteindra par la suite 2.056 MW, ce qui rendra Jlec leader nationale de la production électrique.
    Au final, le résultat net trimestriel de la compagnie a bondi à 204 millions de DH, soit plus de 4 fois le niveau inscrit à la même période l’année dernière (48 millions de DH).
    Du côté de la Bourse, BMCE Capital semble favorable au niveau de la valeur du producteur d’énergie. La banque d’affaires recommande de «conserver» le titre Jlec dans les portefeuilles. Les analystes ont pris en compte, dans leur valorisation, le changement de méthode de consolidation pour la filiale Jlec 5&6. Ce qui a permis à la compagnie de revoir ses prévisions à la hausse. Ainsi, les résultats des deux unités devraient, désormais, doper l’ensemble des agrégats financiers du groupe. Le chiffre d’affaires passerait alors de 5 milliards de DH en 2013 à 7,4 milliards en 2014, pour bondir à près de 9 milliards en 2016.  Dans ce sillage, BMCE Capital a valorisé l’action à un cours cible de 476 DH. Ce qui révèle un potentiel haussier de 6%, comparé au cours Jlec du lundi 6 mai établi à 447 DH.


    A. Lo

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc