×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Caftan 2014
    L’âge de la majorité

    Par L'Economiste | Edition N°:4273 Le 12/05/2014 | Partager
    Une 18e édition placée sous le thème des splendeurs des empires
    18 créateurs font le show
    Elie Kuame, comme invité d’honneur

    La 18e édition de l’événement haute couture Caftan est un nouveau succès pour les organisateurs et une unique occasion pour les créateurs de présenter au public leurs dernières créations, inspirées cette année des splendeurs des empires

    Hommage à la haute couture marocaine. L’événement Caftan est l’un des spectacles télévisuels les plus attendus. C’est d’ailleurs sa retransmission en direct sur la télévision nationale qui a participé à son succès. En presque vingt ans, la grande soirée de la création marocaine a mis sur le devant de la scène le caftan traditionnel, modernisé par les jeunes designers et exporté à travers le monde. Les organisateurs tiennent tout particulièrement à ce concept unique dans le milieu de la mode, un show à thème ponctué de défilés et de tableaux artistiques. Pour la deuxième année consécutive, Malika Zaïdi porte avec brio la direction artistique. Danseurs, chanteurs, artistes se sont succédé pour un voyage de l’Afrique à la Russie, en passant par Londres, Rome et Pékin. C’est d’ailleurs précisément là que l’originalité résidait. Car les caftans présentés pour cette 18e édition n’ont pas rivalisé d’audace. Fouzia Naciri, Meryem Boussikouk, Meryem Belkhayat, Khadija El Houjouji, Samira Mhaidi Knouzi, Amina Bousayri, Siham El Habti, Zineb Elyoubi, Nisrine Bakkali et Maria Ouezzani Chahdi ont joué la carte de la tradition, des strass et des paillettes. Plus sobres, les créations d’Amal Belkaid ont alterné velours, drapés et bustiers brodés, jouant le contraste des couleurs dans les doublures. Quant à Ihsane Ghailane, elle a opté pour des broderies ton sur ton, des lignes droites soulignées de fines ceintures et rehaussées de coiffes empiriques. Avec Kacem Sahl, les caftans se font près du corps, pour Safae Ibrahimi, les bras, les épaules et le dos se dénudent, alors que Nabila Chihab présentait son modèle brodé de plumes. Avant le créateur Roméo, plébiscité par l’assistance, Nabil Dahani réinterprète le caftan aux allures de kimono, inspiré par l’empire asiatique. Le final est laissé à l’invité d’honneur de la soirée, Elie Kuame, et ses onze modèles, dont trois ont été spécialement créés pour l’occasion.
    L’événement s’engage chaque année pour une association. Pour cette édition, c’est SOS Villages d’enfants qui partage l’affiche de cette soirée. L’occasion de motiver les citoyens à soutenir ses 1.500 enfants orphelins ou en danger. Défilés, danses, chansons et bonnes actions, Caftan 2014 a tout réuni.


    Stéphanie JACOB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc