×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Agadir vibre au rythme des spectacles de rue

    Par L'Economiste | Edition N°:4272 Le 09/05/2014 | Partager
    Spectacles, déambulations et ateliers jusqu’au 9 mai
    Compagnies françaises et marocaines pour des créations inédites

    Durant une semaine, les quartiers les plus excentrés seront le théâtre de représentations de spectacles de rue.

    Et de six pour les Rencontres du cirque et des arts de la rue. Un rendez-vous désormais très attendu par les Gadiris. Et pour cause! Durant une semaine, les quartiers les plus excentrés seront le théâtre de représentations de spectacles de rue. Une formule qui a la cote auprès du public. Les troupes vont également se reproduire à l’Institut et au théâtre de verdure, et aussi sous le chapiteau de la Cie Ocus. Celui-ci sera implanté sur le terrain jouxtant le complexe culturel Khair-Eddine. Ce chapiteau servira de lieu d’information et de spectacle. La Cie Ocus  y présentera ses propres créations et le mettra également à disposition des autres troupes marocaines.
    Cette année, l’organisation de cet événement est le fruit d’une collaboration étroite entre l’Institut français et la commune urbaine d’Agadir. En plus de prendre en charge la totalité des frais d’hébergement et de restauration des artistes, la commune a aussi mis à disposition des compagnies son centre d’hébergement et les terrains du complexe Khair-Eddine. «Nous avons opté pour cette période pour célébrer les arts de la rue afin que les Gadiris puissent vraiment en profiter», explique Pascal Hajali, directeur de l’Ifa. Un programme chargé est prévu sous le chapiteau. Ainsi, toutes les matinées, des ateliers seront proposés à différentes classes de primaire et de collège. Chaque classe se verra proposer un atelier différent mais tous tournés vers un seul objectif, à savoir la réalisation d’un spectacle qui sera présenté devant le public le vendredi 9 mai, Ecriture, son, décors et théâtre sont au menu. Les après-midi seront, quant à elles, réservées à des spectacles pour le jeune public. À 18h, tous les jours, les artistes de la Cie Ocus improviseront des «boeufs» dans les rues du quartier où sera installé le chapiteau. À 19h, des groupes amateurs locaux viendront présenter leur création. D’un autre côté, chaque soir à 20h, le spectacle de soirée débutera. Les artistes marocains et français alterneront les représentations. Enfin, une grande soirée finale avec toutes les compagnies est prévue sous le chapiteau le 9 mai à 20  heures, et ce, pour clôturer les 6es Rencontres. Comme les années précédentes, la programmation artistique réunira des troupes marocaines, Shemsy, Terminus et Colokolo, et françaises, Ocus et Safran collectif. L’année dernière, les spectacles ont attiré près de 4.200 spectateurs. Cette année, une masse encore plus importante est attendue.
    De notre correspondante, Fatiha NAKHLI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc