×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    E-éducation: Internet encore trop cher!

    Par L'Economiste | Edition N°:4272 Le 09/05/2014 | Partager
    400 à 1.000 DH par mois et par école pour une connexion de 512k
    GENIE: la gouvernance, à revoir

    De 2009 à aujourd’hui, près de 87% des établissements scolaires ont été dotés d’un environnement multimédia, mais seulement un tiers dispose d’une connexion Internet.

    Source: MEN

    Contrairement à certains pays émergents qui ont carrément lancé des «plans Marshall» pour l’école numérique, à l’instar de la Turquie qui a misé 8 milliards de dollars pour son projet «Fatih», le Maroc s’y prend plus ou moins timidement. Mais même si l’école marocaine a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’intégrer l’ère du numérique, des progrès ont été réalisés depuis 2009, date de lancement du programme GENIE.
    Un plan dont l’objectif est de généraliser les technologies de l’information dans l’enseignement. A titre d’exemple, 87% des établissements scolaires possèdent actuellement un environnement multimédia de base. C’est ce qu’a relevé le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Youssef Belqasmi, durant le Colloque international sur l’éducation, organisé par la Fondation Zakoura Education, les 7 et 8 mai derniers à Casablanca. Dédiée à l’e-éducation, la rencontre a réuni de nombreux responsables et experts du Maroc, de la Turquie, de la Corée du Sud, de l’Uruguay, de l’Egypte et des Emirats arabes unis. Sur le plan de la formation aussi, de nombreux efforts ont été consentis. Grâce à la création de 148 centres, 151.558 enseignants (soit 70%) ont bénéficié de formations en TIC pour l’éducation (TICE), depuis 2006. Le ministère a également consacré un budget de 50 millions de DH en vue de l’acquisition de ressources numériques. Au total, plus de 1 milliard de DH ont été investis dans les équipements et les formations. Sans compter le lancement d’un portail pour le référencement des ressources pédagogiques (www.taalimtice.ma).
    Toutefois, il existe encore des freins de taille, à commencer par le financement. «Il est vrai que l’Education accapare 26% du budget de l’Etat et 6% du PIB, soit 45 milliards de DH. Mais 40 milliards vont à la masse salariale, 3 milliards au budget de fonctionnement et aux investissements et 2 milliards à l’appui scolaire», précise Belqasmi. Le budget reste donc bien maigre. Equiper les 7 millions d’élèves marocains de tablettes de 50 dollars coûterait, à titre d’exemple, 2,8 milliards de DH. Autre difficulté, le coût d’Internet. «Pour une connexion avec filtre de seulement 512k, il faut compter 400 à 1.000 DH. Si vous multipliez ce tarif par 10.000 établissements scolaires, cela est hors de portée», regrette Ilham Laaziz, directrice du programme GENIE. La tâche est d’autant plus rude que 54% des écoles sont situées en milieu rural, où les opérateurs télécoms ne sont pas suffisamment présents. C’est aussi la raison pour laquelle seul un tiers des établissements est aujourd’hui connecté à Internet. «Heureusement que nous avons des prestataires satellitaires avec lesquels nous avons pu connecter plus de 400 établissements en milieu rural. 3.000 autres sont prévus», poursuit-elle. Actuellement des négociations sont en cours avec les opérateurs télécoms afin de présenter des offres plus accessibles.
    La gouvernance  du programme pose également problème. Le support technique est, par exemple, assuré au niveau central. En cas de panne, les salles multimédias restent fermées dans les écoles. Autre obstacle de taille, le manque d’implication des parents, dont plus de 30% sont analphabètes. Dans de telles conditions, difficile de réaliser des exploits. 
    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc