×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Les Cahiers de l'Émergence

Entretien automobile
Les gestes pratiques au quotidien

Par L'Economiste | Edition N°:4271 Le 08/05/2014 | Partager

Avoir une voiture c’est bien. Savoir l’entretenir, c’est mieux. Entre une voiture et son conducteur, il y a souvent une entente tacite, une forme d’écoute qui va dans les deux sens. Autant la voiture obéit à son propriétaire, autant celui-ci peut se rendre compte de chaque petit bruit anormal, chaque crissement qui n’a pas lieu d’être, et qui peut entraîner de longues heures de convalescence et un trou béant dans les porte-monnaie.
Pour éviter d’en arriver là, bon nombre de conducteurs préfèrent suivre le bon vieux dicton : «mieux vaut prévenir que guérir». Encore faut-il connaître les petites astuces pour «prévenir». Des gestes simples et efficaces, qui permettent de prolonger la vigueur (voire la longévité) de chaque «organe» de votre véhicule.

■ Les freins

L’impatience, c’est connu, mène à ronger les freins. Il faut donc éviter les arrêts brusques, qui érodent les plaquettes. Plus facile à dire qu’à faire, surtout dans des villes comme Casablanca où les routes ressemblent à un circuit d’auto-tamponneuses (mal entretenu). Mais si une conduite nerveuse peut donner l’ascendant sur un automobiliste lambda, il faut se demander si cette satisfaction est à la hauteur des dommages subis par les freins. Même si ceux-ci sont de bonne qualité. D’ailleurs, et pour éviter de se faire embobiner par des usurpateurs, les professionnels recommandent de choisir des freins marque, les Brenbo étant généralement désignés comme les plus fiables. Il est conseillé de changer les plaquettes avant tous les 35.000 km. Les plaquettes arrière, qui supportent moins de pression, peuvent tenir jusqu’à 75.000 km avant d’être remplacées.
■ L’huile

Comme pour les freins, il faut mettre la main à la poche et choisir une huile de qualité, qui va protéger le moteur voire même le remettre d’aplomb s’il commence à s’essouffler. Bon nombre de garagistes recommandent d’ailleurs Total et Castrol. Vérifier le niveau d’huile une fois par semaine (non ce n’est pas excessif), et s’assurer qu’il n’y en a ni trop ni pas trop peu, peut aussi se révéler judicieux. Les filtres sont aussi à changer «tous les deux vidanges» (et pas uniquement en ce qui concerne l’huile), pour éviter qu’ils deviennent défaillants et laisser filer des matières indésirables.

■ Les pneus

D’abord et avant tout, éviter les «bonnes affaires sur internet», explique un responsable du garage Kits Auto. Ensuite, que ce soit des Pirelli, des Continental ou des Michelin, toujours choisir des pneus «run on flat». Ainsi, en cas de crevaison, le pneu ne se dégonfle pas, et peut tenir la route jusqu’à 80 kilomètres après l’incident.
Avec tout cela, il est tout de même conseillé de vérifier la pression des pneus une fois par semaine. Une précaution de quelques secondes qui permet d’éviter une surconsommation de carburant, ou de prévenir des séquelles qui peuvent à la longue atteindre le moteur.

■ Le volant 
Si le volant bouge, c’est soit que le conducteur développe un Parkinson, soit que le parallélisme de la voiture crie au secours. Si le médecin déclare que l’automobiliste est sain, un spécialiste en équilibrage devra vérifier les pneus, les amortisseurs, les rotules, l’échappement, les plaquettes, le disque, et même une fissure dans la carrosserie qui aurait échappé à l’œil vigilant du conducteur.

■ Le pare-brise

Le pare-brise mérite aussi toute l’attention de l’automobiliste. Certes, personne ne se place sous un projectile susceptible de le fissurer. Pour autant, il faut se préparer à cette éventualité, et utiliser des produits sous garantie, et surtout sans alcool, pour éviter d’en user la surface.
■ Le carnet d’entretien 
Le carnet d’entretien est le meilleur moyen de faire le suivi d’une voiture. C’est l’équivalent du carnet de santé pour son conducteur. Il permet de retracer l’historique de ses bobos, de surveiller les pièces «sensibles», et fait aussi office de vitrine de tous vos efforts pour bichonner votre bijou en cas de cession. Il est généralement livré avec les voitures. Si ce n’est pas le cas, des versions adaptées à chaque voiture sont disponibles sur internet.

■ Stations et garages

Que ce soit les conducteurs aguerris ou les professionnels du métier, ils recommandent unanimement de choisir avec beaucoup de soin sa station d’essence, pour éviter d’arroser sa voiture de carburant mélangé et éviter les mauvaises surprises. Quant aux garages, les conducteurs regrettent qu’ils disposent rarement d’une main-d’œuvre qualifiée ayant été spécialement formée et qui s’adapte aux évolutions technologiques. Ils espèrent aussi avoir des tarifs fixes, affichés, et correspondant à la qualité du service. Pour la qualité d’ailleurs, rien de mieux que «la maison», mais c’est «cher à la longue» et l’alternative n’est pas forcément au menu. 

Pêle-mêle

• Ne jamais rater une vidange. Cela peut coûter bien plus cher en dégâts que la vidange en elle-même. De plus, il n’y a pas de meilleur moyen de prolonger la vigueur du moteur.
• Pour les voitures diesel, laisser 2 à 5 minutes au moteur pour chauffer avant sa première utilisation journalière. Une précaution qui peut irriter les plus impatients, mais qui est nécessaire pour préserver le moteur.
• Les courroies ont leur propre kilométrage. Les professionnels recommandent de les changer une fois tous les 50.000 à 60.000 km.
• Vérifier régulièrement l’eau pour étancher la soif de l’automobile et éviter de brûler les joints de culasse.
• Si la voiture lutte, c’est soit que le frein à main n’est pas actionné, soit qu’il faut faire vérifier le triptyque disque/plateau/boîtier.

Rime AIT EL HAJ

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc