×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4269 Le 06/05/2014 | Partager

    ■ 100.000 euros pour ressembler à Ken
    Obsédé par le corps parfait de Ken, le compagnon de la célèbre poupée Barbie, Rodrigo Alves a dépensé sans compter pour subir de lourdes opérations chirurgicales qui auraient pu lui coûter la vie! Atteint de dysmorphie corporelle, un trouble obsessionnel-compulsif qui se traduit par une préoccupation exagérée de l’apparence physique, le jeune homme de 30 ans a rapidement décidé de modifier sensiblement son corps pour se sentir mieux dans sa vie. «Déjà petit, au Brésil, je n’aimais pas mon apparence. Je suis une personne qui adore sourire et lorsque je le faisais, mon nez devenait très large et prenait tout mon visage. C’est pour cette raison que j’ai commencé par me faire refaire le nez», confie ainsi Rodrigo Alves à l’émission britannique «This Morning» diffusée sur ITV. Au total, il a dépensé la bagatelle de 150.000 dollars, soit l’équivalent de 108.000 euros, pour réaliser trois rhinoplasties, une liposuccion du menton, une liposuccion des jambes, des injections de Botox ainsi qu’une liposuccion générale pour réduire sa masse graisseuse. Toujours pas satisfait du résultat, le jeune homme s’est aussi fait poser des implants dans les bras, aux mollets et au niveau des abdominaux. Lors d’une injection de gel dans les bras et dans les épaules, il a même frôlé la mort. En effet, à son réveil, ses bras étaient tellement enflés qu’il ne pouvait plus les bouger. Les médecins ont même pensé à l’amputer, mais fort heureusement pour lui tout est rentré dans l’ordre.

    ■ Des maisons construites en quelques heures!
    Après avoir mis au point des exosquelettes capables de permettre à des malades de retrouver l’usage de leurs membres, les imprimantes 3D dévoilent au monde de nouvelles prouesses dans le secteur de l’immobilier. En Chine, l’entreprise Shanghai WinSun Decoration Engineering Co propose à ses clients de construire des maisons en moins de 24 heures via cette technologie! Un véritable miracle! L’imprimante utilisée est néanmoins d’une taille gigantesque.
    L’engin mesure 32 mètres de long et dix mètres de large pour 6,6 mètres de haut. «Nous avons acheté les composants de l’imprimante à l’étranger et l’avons assemblée dans une usine de Suzhou», a affirmé le PDG de la société, Ma Yihe. Et ce n’est pas tout. Le projet est également respectueux de l’environnement et utilise un matériau recyclé. Ainsi, le béton utilisé est constitué de déchets industriels, de ciment et de fibre de verre. Comme si cela ne suffisait pas, l’entreprise propose un prix plus que compétitif. Ces maisons coûtent 4.300 euros, un prix imbattable dans le secteur de l’immobilier.

    ■ La police saisit son matériel hi-fi pour avoir trop écouté Céline Dion
    Un Britannique qui écoutait en permanence et en boucle les mêmes chansons de Céline Dion s’est vu confisquer son matériel suite à de nombreuses plaintes. Garet Davies écoutait tout au long de la journée et très fort «My heart will go on», l’un des titres phares de la chanteuse canadienne ainsi que plusieurs autres tubes. Agacés, ses voisins ont fini par porter plainte. Dix fois de suite, des officiers municipaux ont essayé de dissuader l’ancien vendeur de fenêtre de recommencer, mais en vain. Finalement, ce dernier s’est vu confisquer tout son matériel hi-fi et informatique, d’une valeur de 3.600 euros.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc