×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Sahara
Le Conseil de sécurité adopte enfin sa résolution

Par L'Economiste | Edition N°:4266 Le 30/04/2014 | Partager
Elle salue les efforts marocains en matière des droits de l’homme
Le mandat de la Minurso prolongé pour une année supplémentaire

Mardi, tous les yeux étaient rivés sur le siège de l’ONU, dans l’attente du vote de la prolongation du mandat de la Minurso pour une année supplémentaire, surtout après la mise en garde du Maroc contre toute atteinte au processus défini par les résolutions du Conseil de sécurité

Après plusieurs semaines de suspense, le Conseil de sécurité a finalement adopté sa résolution sur le Sahara, mardi matin. Entérinée à l’unanimité, la résolution de cette instance onusienne a prolongé le mandat de la Minurso d’une année supplémentaire. Elle a aussi «encouragé les parties prenantes à travailler avec la communauté internationale pour élaborer et appliquer des mesures crédibles et indépendantes visant à assurer le plein respect des droits de l’homme». Ainsi, la position du Maroc, refusant tout élargissement des attributions de la Minurso a été respectée. D’ailleurs, le texte adopté a «salué les récentes mesures et initiatives prises par le Maroc en faveur des droits de l’homme». Surtout que Rabat avait bien mis l’accent sur la nécessité de maintenir les paramètres de négociations et du processus politique pour la résolution de ce conflit. En effet, le Maroc a fait preuve de fermeté face aux tentatives de manipulation de la question des droits de l’homme par les ennemis de l’intégrité territoriale. Et le Souverain a adressé une mise en garde claire au secrétaire général de l’ONU, que ce soit lors de l’entretien téléphonique à la suite de la publication de son rapport annuel, ou dans le message transmis par Omar Hilale, nouveau représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies.
La position de Rabat est on ne peut plus claire: «Tout écart de la voie définie par les résolutions précédentes du Conseil de sécurité serait fatal au processus de résolution politique de ce dossier». L’objectif est d’éviter l’élargissement des attributions de la Minurso au contrôle des droits de l’homme dans les provinces du Sud. Or, le mandat de cette mission de maintien de la paix est clair, comme l’ont indiqué différents diplomates marocains. Celui-ci se limite, dans le cas du Sahara, au contrôle de l’application de l’accord du cessez-le-feu. Les seuls cas où les missions onusiennes se penchent sur les questions des droits humains sont liés à l’organisation des référendums, ou bien dans les cas où l’Etat, fragilisé par une guerre civile, ne peut assurer le respect des droits et libertés. Or, le Maroc a fait de grands pas dans ce domaine, de l’avis même de Ban Ki-moon, qui l’a noté dans son dernier rapport. Même son de cloche dans la dernière résolution du Conseil de sécurité. Les commissions régionales du CNDH assurent un rôle décisif dans le suivi de la situation des droits de l’homme dans les provinces du Sud. Et contrairement à la volonté des séparatistes et de leur parrain algérien, qui veulent focaliser l’attention sur cette question, Rabat a mis en place une vision globale pour le développement de la région, à travers notamment le plan d’autonomie. Cette proposition, mise sur la table des négociations en vue de briser le statu quo, est toujours négligée par le Polisario et l’Algérie, qui jouent la carte du temps pour faire avorter cette initiative marocaine.


M. A. M.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc