×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

CGEM Oriental: Abdelkrim Mehdi rempile

Par L'Economiste | Edition N°:4266 Le 30/04/2014 | Partager
Il devait être réélu mardi pour un nouveau mandat
Son bilan avec Mohammed M’rabet, numéro 2, quasi plébiscité

Pour Abdelkrim Mehdi, président de la CGEM Oriental, il est temps de recadrer l’offre tout en dissipant les craintes sur les prix du foncier.

la CGEM Oriental tient à sa gouvernance. C'est l'actuel binôme qui s'est représenté lors de l’assemblée générale ordinaire, tenue le 29 avril à Saïdia, celui composé par Abdelkrim Mehdi (président) et Mohammed M’rabet (vice-président). A l'heure où nous mettions sous presse, ils devaient effectivement être réélus.
Une situation qui pourrait s'expliquer par le degré de satisfaction des adhérents de la CGEM Oriental pour le travail réalisé par l’équipe sortante, mais aussi par la volonté d'achever les chantiers initiés. En tout cas, le bilan de l'équipe dirigeante fait état d’importants chantiers dans la région. C’est le cas pour le renforcement de l’emploi et les relations sociales via la création d’un observatoire géré en commun avec les différents syndicats. L’instauration de ce climat de confiance est aussi passé par la sensibilisation des chercheurs en économie, la formation professionnelle et l'implication des partenaires privés. Des conditions nécessaires pour encourager les entreprises à investir dans l’Oriental. Le binôme a aussi travaillé sur la mise en place d’un comité régional pour solutionner les enjeux se rapportant à  la fiscalité et au financement.
Plusieurs autres attentes sont à satisfaire dans l’immédiat, notamment via la concrétisation des recommandations de l’observatoire régional de l’emploi et des affaires sociales et le comité du climat régional des affaires. Il s'agira également de renforcer les capacités d’innovation des entreprises agroalimentaires, industrielles et touristiques de la région. Et répondre ainsi aux réels besoins pour activer les plateformes existantes et qui tardent à prendre leur rythme de croisière. L’effort entrepris en matière d’équipement ne peut aboutir que si les partenaires de la CGEM apportent des solutions aux problèmes du foncier.
Quid des trois plateformes de l’Oriental (Technopole d’Oujda, Agropole de Berkane et Parc industriel de Salouane)? Un véritable chantier qui attend le binôme Mehdi-M’rabet pour relancer les opportunités d'affaires et par la même la création d'emplois. A ce sujet, la CGEM a déjà tenu deux réunions avec Medz pour optimiser le rendement des zones industrielles et proposer des montages financiers en mesure de régler certains problèmes, tout en rendant ces zones plus attractives.


Ali KHARROUBI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc