×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Auto-écoles
Un contrat-programme pour bientôt

Par L'Economiste | Edition N°:4266 Le 30/04/2014 | Partager
L’objectif est d’améliorer la qualité de la formation à la conduite
300.000 permis de conduire délivrés en 2013

En 2013, les établissements d’enseignement de la conduite ont formé 390.000 candidats dont plus des deux tiers ont réussi à décrocher le permis de conduire.

Les auto-écoles sont-elles promises à un bel avenir? C’est la question que se posent les professionnels du secteur, qui s’apprêtent à conclure un nouveau contrat-programme avec le ministère du Transport, comme prévu par le code de la route. Cette feuille de route, qui définit les droits et obligations des deux parties, n’est pas encore finalisée. Mais Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport, en a donné un aperçu lors d’une journée d’étude, organisée lundi dernier à Rabat. Selon lui, ce contrat-programme, qui s’étale sur la période 2014-2016, devra mettre fin aux contraintes que connaît le secteur, notamment l’absence d’une couverture médicale au profit du personnel des auto-écoles. Le document s’articule autour de 4 axes. Le premier est destiné à améliorer la qualité de la formation pratique dispensée par les auto-écoles. Cet objectif est conditionné par l’élaboration du programme national de formation à la conduite tel que prévu par l’article 243 du code de la route. Il faudra également attendre la préparation du guide d’évaluation du candidat, dont la publication est prévue pour octobre prochain. Visiblement, le perfectionnement de la formation est devenu une nécessité impérieuse. Car, «le renforcement de la qualification des candidats joue un rôle essentiel dans la lutte contre les accidents de la route», a dit le ministre. Pour convaincre, il a rappelé que le facteur humain est à l’origine de plus de 80% des catastrophes enregistrées.
Par ailleurs, le 2e axe vise à rehausser la crédibilité des permis de conduire. Pour atteindre cet objectif, le département de Boulif envisage de mettre à niveau l’examen d’obtention de ce sésame. Parallèlement, le 3e volet du nouveau contrat-programme prône la modernisation du parc des véhicules des auto-écoles. Il est aussi prévu d’instaurer les mécanismes de la concurrence loyale dans ce secteur. Le département de Boulif et les professionnels ne sont pas parvenus à trouver une solution à la question d’ouvrir l’activité à de nouveaux investisseurs. En tout cas, le ministre n’a pas caché son engouement pour un marché ouvert. Mais si les professionnels arrivent à démontrer que le secteur n’a pas besoin de nouveaux investisseurs, l’administration finira par se plier à leur volonté, comme l’a indiqué le ministre.
Toujours sur le même volet, Najib Boulif s’est dit prêt à introduire le système du prix minimal dans le nouveau contrat-programme. L’idée est de lever l’un des obstacles à la concurrence entre les professionnels du secteur et d’assurer une bonne qualité de service. En fait, Najib Boulif part du principe que l’enseignement de la conduite n’est pas un service commercial. Pour lui, les auto-écoles fournissent un service public. Elles ont formé pas moins de 390.000 candidats en 2013, soit une moyenne de plus de 1.500 par jour. Sachant que 300.000 permis de conduire ont été délivrés l’an dernier.


Hajar BENEZHA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc