×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Inezgane mise sur le développement durable

Par L'Economiste | Edition N°:4263 Le 25/04/2014 | Partager
Redynamisation du territoire de l’oued Souss , une priorité
Autorités locales, élus et société civile mobilisés autour du projet

Pendant longtemps, la ville a tourné le dos à l’oued Souss. Aujourd’hui, il est question d’aménager une corniche sur la berge  pour réintégrer l’oued dans l’aménagement urbanistique de la ville et en faire un atout

Pendant longtemps les oueds dans le Royaume étaient sources de vie et de développement. Voie navigable pour un usage commercial, ces cours d’eau étaient exploités également pour diverses ressources. Ils continuent encore aujourd’hui à l’être pour notamment l’extraction de ganulats. Beaucoup de cités ont cependant peu à peu tourné le dos à leur fleuve les considérant comme des menaces à cause des inondations.
La préfecture d’Inezgane Aït Melloul, qui abrite le territoire d’oued Souss, est particulièrement marquée par ce phénomène. Comment réintégrer cet espace dans l’aménagement urbanistique de la cité et en faire un moteur de développement? C’est tout l’intérêt de la rencontre organisée par la préfecture d’Inezgane Aït Melloul, mardi dernier à l’occasion de la célébration de la journée de la Terre. C’était l’occasion d’établir l’état des lieux de ce territoire fluvial avec la participation des acteurs locaux. Etendu sur un linéaire de 180 km, ce long couloir naturel renferme de grandes richesses. Outre une valeur paysagère avec de larges espaces ouverts, il représente un grand intérêt écologique avec la présence d’une flore et d’une faune diversifiées. Il offre aussi des opportunités pour développer des activités économiques. Pour l’heure la qualité du lieu du périmètre de ce territoire est fragilisée par des usages et des activités humaines. Habitations clandestines et insalubre, décharges non contrôlées, ce territoire souffre depuis trop longtemps de nuisances de toutes sortes. Il abrite même par endroit des dépotoirs avec des risques sanitaires énormes. Une situation renforcée par le développement des sites industriels et commerciaux limitrophes. Le tout dans un contexte d’indifférence des populations. Sans l’implication de ces dernières, rien assurément ne pourra changer sur ce site. C’est là tout l’intérêt de la mobilisation des associations en faveur de la redynamisation du territoire de l’oued Souss.
De l’avis de Abdelhamid Chennouri, gouverneur de la préfecture d’Inezgane Aït Melloul, “l’état des lieux actuel de cet espace requiert la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants en vue d’en faire un levier de développement durable, une source génératrice de revenus et de création d’emplois’’. Pour l’heure, il est question de constituer un comité de pilotage après la mise en place du territoire d’accueil de l’oued Souss. Objectif essentiel: offrir à ce couloir naturel un nouveau destin, de nouveaux usages en accord avec les aspirations et nécessités environnementales du Royaume mais aussi en faire un pôle d’attraction socioéconomique pour la région.o


De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc