×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

SIAM: Premiers prix pour l'agriculture solidaire

Par L'Economiste | Edition N°:4263 Le 25/04/2014 | Partager
10 coopératives primées dès l'ouverture du Salon
IAM peaufine son "GPS" pour nomades, pour détecter les zones de pâturage
Elephant Vert, leader de la bioagriculture en Afrique, présente sa clinique des plantes

C’est parti pour le Salon international de l’agriculture du Maroc (Siam) qui a démarré, jeudi, à Meknès. Le coup d’envoi

p

a été donné par SAR le Prince Moulay Rachid, en présence du président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, le chef d’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keïta, et le DG de la FAO, Graziano Da Silva. Un parterre d’officiels et diplomates marocains et étrangers, et de ministres de l'Agriculture français (Stéphane Le Foll), espagnol (Miguel Arias Canete), saoudien (Fahd Bin Abdul Rahman Bin Soleyman Balghuneim), malien (Bokary Tereta), sénégalais (Papa Abdoulaye Seck), ivoirien (Mamadou Sangafowa Coulibaly). La tournée officielle a duré près de 4 heures. Et comme chaque année, le premier pavillon à avoir été visité, après le pôle Régions, est celui d’Itissalat Al Maghreb (IAM). Pour cette 9e édition, l’opérateur historique a encore innové, dévoilant sa dernière trouvaille, un projet de logiciel intitulé «Fine Laazib». Cet outil devrait aider à la gestion des pâturages des dromadaires et la préservation des ressources environnementales. Dans sa présentation, Abdesslam Ahizoun, PDG d’IAM, a souligné qu’«il s’agit d’un service qui aidera les agriculteurs nomades, à travers des calculs de coefficients, à s’orienter vers la zone de pâturage… le tout leur sera envoyé par SMS à J-3. On leur donne aussi l’estimation des capacités des pâturages et le nombre de bêtes à couvrir». L’idée a beaucoup séduit le président malien, tout comme Graziano Da Silva, DG de la FAO, qui approuve toute stratégie qui «vise à promouvoir les produits du terroir ou encore les moyens d’assurer la sécurité alimentaire». Du même avis, Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, promet de travailler sur le développement de cette solution afin d’aider les agriculteurs nomades.
Cette 9e édition, rappelons-le, se tiendra jusqu’au 3 mai autour du thème «Produits du terroir» avec la participation de quelque 1.250 exposants représentant 52 pays. Plus de 1,2 million de visiteurs sont attendus. Lors de la cérémonie inaugurale, les hôtes du salon ont découvert les richesses du terroir marocain. Miel, huile d'olive, argan, safran, dattes et dérivés…les produits exposés par quelque 300 coopératives sont très variés. Ils sont nutritifs, cosmétiques et  sanitaires. Pour ce dernier volet, la coopérative «Miel Hibat Allah» met en avant les «grains de pollen». Prélevé sur les abeilles, ce produit est par la suite séché au soleil. Comme un vaccin, il sert à «immuniser les enfants fragiles des maladies et leur donne de l’appétit», indique Hassan Idouissaden, président de la coopérative, qui avance le prix estimé à 500 DH/kg. Comme la sienne, une dizaine de coopératives ont été primées à l’ouverture du SIAM. Elles se distinguent dans le safran, les jus de fleurs, les épices et l’huile d’olive.
 «Le SIAM est aussi l’occasion d’accueillir de nouveaux partenaires comme Eléphant Vert, le leader de la bio-agriculture en Afrique», indique Noureddine Ouazzani, directeur de l’Agropole olivier. Au salon de Meknès, Eléphant Vert présente son offre innovante de produits et de services en matière d’agriculture biologique et propose des animations qui mettent en lumière les grands enjeux et les perspectives prometteuses de l’agriculture durable au Maroc et sur le continent. Une occasion également de rappeler son engagement et ses projets d’envergure au Maroc. Cette entreprise spécialisée dans les produits et services d’agriculture biologique en Afrique a imaginé un stand entièrement conçu et pensé dans le respect de l’environnement, qui présente l’intégralité de son offre. «Une offre innovante, performante et accessible à tous les exploitants agricoles, qui se décline autour de cinq pôles d’activité: les bio fertilisants, les bio pesticides, la Recherche & Développement, la «Clinique des plantes» et la micro-finance», résume Sébastien Couasnet, DG d’Eléphant Vert.

 Coulisses

Troupe africaine
A Jnane Benhalima, une troupe de danseurs africains fait office d’accueil au pôle Afrique. 15 pays y sont

présents et le Gabon occupe la place centrale. Dans le pôle international, la France domine avec la présence d’une cinquantaine de sociétés dont une majorité de services. En tout cas, le salon ne fait que commencer. Cette année, les organisateurs s’attendent à recevoir plus de 1,2 million de visiteurs, sur les 170.000m2 d’exposition.

Le Maroc primé
Le Maroc sera primé en juin par la FAO pour avoir réalisé, deux ans à l'avance, les Objectifs du Millénaire pour le développement  (OMD), a annoncé José Graziano da Silva.
Don de Condé
Le président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, a offert un don de 20.000 dollars à une association d’étudiants à Fès. Ces derniers l’avaient suivi jusqu’à sa résidence (hôtel Palais Jamai). Ils lui ont expliqué leurs besoins et le président a mis la main à la poche.

n Wifi «gratuit »
IAM lance à l’occasion du SIAM une solution Wifi gratuit. Offert dans les cafés et autres endroits publics, ce système donne à l’utilisateur le droit d’accès à Internet pour une durée limitée (15 à 30 minutes). Mais il doit auparavant visionner une publicité de 10 secondes.
Vitrine
Dans le pôle des régions, les seize circonscriptions du Royaume montrent la particularité de la vitrine du monde rural. Pendant 10 jours, le SIAM permettra aux éleveurs, artisans, producteurs et distributeurs des différentes régions de représenter toutes les filières agricoles.
Folklore
Sehrij Souani garde cette année son caractère traditionnel, folklorique et de découverte d’élevage et des richesses des régions. Ici, la «ruralité culturelle» du métier d’agriculteur est mise en valeur. Les bêtes exposées ont eu droit à une journée de repos, jeudi. Normal, puisque l’accès au grand public ne démarre que ce week-end.

Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc