×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Les Suisses consultés sur un «smig» à 34.000 DH!

Par L'Economiste | Edition N°:4262 Le 24/04/2014 | Partager
Un référendum est prévu le 18 mai
En France, la polémique sur «smic jeunes» continue
Débat sur sa revalorisation à l’approche du 1er mai au Maroc

Ce sont 21 des 28 pays de l’UE qui prévoient des salaires minimums fixés par la loi. Ceux qui ne l’appliquent pas ont des conventions collectives (CCT)

SI les Français sont opposés au smic-jeunes proposé par Pierre Gattaz, le président du Medef, les Suisses, eux, sont appelés à voter par référendum, le 18 mai prochain, sur un projet de salaire minimum de 4.000 francs suisses (soit l’équivalent de 3.240 euros ou 34.000 dirhams).
Ce chiffre qui apparaît énorme représenterait 2,25 smic français (de 1.445,38 euros bruts par mois), selon les analystes.
Si le projet est approuvé, la Suisse possédera  le salaire minimum le plus élevé du monde. Les syndicats qui louent ce projet appellent à un vote massif pour le concrétiser. «…Tout le monde en profitera: les patrons qui rétribuent correctement leur personnel n’auront plus à craindre une concurrence déloyale, les contribuables ne devront plus payer l’addition à travers le financement de l’aide sociale et les personnes concernées vivront mieux. Cela créera du pouvoir d’achat, de nouveaux emplois et plus de dignité au travail… », indique l’Union syndicale suisse (USS) dans un communiqué.
En Suisse où le chômage avoisine 3%, le salaire médian est de 4.845 euros, d’après des chiffres arrêtés en 2010. De même, le salaire moyen des fonctionnaires est de 7.275 euros. Les opposants à cette mesure sont nombreux. Le patronat et la droite assurent que «le salaire minimum le plus élevé du monde nuirait à leur compétitivité».
Les Suisses ne sont pas les seuls à être interrogés sur la question du smic. Le débat est lancé aussi dans nombreux pays. En Allemagne, ce sont 4 millions de salariés qui bénéficieront de ce smic. Début avril, le gouvernement a adopté le texte instaurant un salaire minimum de 8,50 euros de l’heure. Il devra entrer en vigueur le 1er janvier 2015 (après être soumis au Bundestag cet été et au Bundesrat à l’automne).
Aux Etats-Unis, Barack Obama avait proposé de relever le salaire minimum de près de 40% pour le fixer à 10,10 dollars.
Au Royaume-Uni, le ministre du Budget, George Osborne, s’est déclaré à la mi-janvier, favorable à une hausse de 11% du salaire horaire minimum. Enfin, la Chine a décidé l’an dernier de réévaluer le salaire minimum de 18%. Plusieurs pays prévoient un salaire minimum progressif en fonction de l’âge. C’est le cas des Pays-Bas et de l’Angleterre.
Au total, ce sont 21 des 28 pays de l’UE qui prévoient des salaires minimums fixés par la loi. Ceux qui ne l’appliquent pas ont des conventions collectives de travail (CCT).
Quel intérêt à avoir un smic? «Pour plusieurs dirigeants, les petits salaires sont fatals pour l’activité économique. D’autant plus que c’est le pouvoir d’achat des ménages qui détermine la croissance», répondent les analystes par voie de presse. Une idée partagée par les experts du FMI pour qui «les inégalités sociales risquaient d’emboîter la croissance».
Au Maroc aussi la revalorisation du smig s’invite aux débats à l’approche du 1er mai. Si le chef du gouvernement propose 10%, la CGEM a proposé une revalorisation de 5%. Ce sont 33 fédérations qui s’opposent à toute révision (cf. www.leconomiste.com N°4260 du mardi 22 avril 2014).

 

F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc