×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Global Growth Conference
Coup d’envoi de la deuxième édition

Par L'Economiste | Edition N°:4262 Le 24/04/2014 | Partager
L’Afrique au cœur de la conférence qui démarre aujourd’hui
Au menu: attractivité économique, financements des infrastructures, énergies renouvelables…

L’intérêt pour l’Afrique en tant que terre des opportunités de croissance ne cesse de se confirmer. Aujourd’hui, l’institut Amadeus s’inscrit dans cette logique, en mettant le continent noir au cœur des travaux de la deuxième édition de la Global Growth Conference, dont les travaux démarrent aujourd’hui à Rabat. Les débats ont pour objectif «d’étudier les scenarii envisagés pour pérenniser les résultats économiques encourageants enregistrés par la plupart des Etats africains au cours des dernières années», est-il indiqué. Ainsi, plusieurs thèmes sont au menu. Il s’agit notamment de l’attractivité économique, du financement des infrastructures, de la bancarisation et de l’inclusion financière. S’y ajoutent d’autres sujets liés aux opportunités de développement que recèle l’Afrique dans les énergies renouvelables, la croissance verte, ou encore la sécurité alimentaire. L’accent sera aussi mis sur le rôle de locomotive que joue le Maroc, notamment à travers la mise de son expertise au service du développement du continent. Les intervenants débattront des modalités d’implémentation des concepts qui constituent la base du nouveau schéma de coopération avec les pays africains, comme le co-développement et la solidarité Sud-Sud.
Près de 350 participants du Maroc et de l’étranger sont attendus à cet événement. Côté marocain, Mohamed Boussaid, ministre des Finances, Mbarka Bouaida, en charge des Affaires étrangères, ainsi que Said Ibrahimi, patron de Casa Finance City, et Amina Benkhadra, DG de l’Onhym, sont attendus. Pour les guest-stars étrangers, figurent le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Mankeur Ndiaye, le secrétaire exécutif de la Commission des Nations unies pour l’Afrique, Carlos Lopes, ainsi que le ministre de l’Industrie du Mali, Moustapha Ben Barka.
Cette conférence connaîtra également la remise de deux prix. L’un récompensant le rôle d’un Business leader dans la promotion de l’investissement dans son pays. Il a été remporté par Carol Kariuki, présidente du patronat kenyan. Le deuxième prix, portant sur l’International Growth Strategy, sera attribué à Tewolde Gerbremariam, PDG de l’Ethiopian Airlines.


M. A. M.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc