×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Les Cahiers de l'Émergence

L’Agence mise sur le partenariat public-privé

Par L'Economiste | Edition N°:4262 Le 24/04/2014 | Partager

Mohamed El Guerrouj: «Les résultats de l’opération partenariat public-privé autour des terres du domaine de l’Etat ouvre la voie pour son élargissement à d’autres types de foncier, notamment les terres collectives et celles du Habous

Mohamed El Guerrouj, DG de  l’Agence de développement agricole, se veut confiant. A ses yeux, la stratégie agricole est sur les rails. Pour en accélérer la cadence, l’organisme de pilotage veut mettre le paquet sur la mobilisation du foncier de l’Etat.

- L’Economiste: Vous faites du partenariat public-privé votre cheval de bataille. Comment se décline l’approche?
- Mohamed El Guerrouj: L’opération partenariat public-privé autour des terres agricoles du domaine privé de l’Etat est basée sur la location longue durée. Les investissements réalisés  dans ce cadre contribuent au  développement des principales filières agricoles. Le tout, ciblant  la création de complexes agro-industriels.
L’objectif étant une valorisation optimale des produits.  De plus, le partenariat constitue un outil pour développer l’agrégation agricole.

- Concrètement, quels sont les leviers?
- Le foncier mobilisé constitue un levier pour développer l’agrégation en orientant les unités proposées en tant que fermes noyaux, autour desquelles peuvent être montés des projets d’agrégation. Ce partenariat qui a concerné, dans une première phase, les terres gérées par la Sodea-Sogeta, s’est élargi à toutes les terres gérées auparavant par la Direction des Domaines de l’Etat. Les résultats encourageants de cette opération ouvrent la voie pour son élargissement à d’autres types de terrains et notamment les terres collectives et Habous.

- Sous quelles formes ces partenariats sont montés?
- Il faut préciser que pour la signature de la convention de partenariat, les attributaires des projets sont tenus de se constituer en sociétés marocaines de droit privé dans lesquelles l’attributaire doit maintenir au moins 34% des parts sociales. Ce qui veut dire que de nouveaux investisseurs potentiels ont la possibilité d’intégrer les projets de partenariat public-privé opérationnels à travers une prise de participation dans le capital des sociétés constituées.
Cette participation peut se faire à hauteur de 66% du capital de la société pour les projets en cours d’exécution et 100% pour les projets dont les programmes d’investissement sont achevés.

- Comment sont drainés les IDE dans l’agriculture?
- L’ADA joue un rôle primordial en matière de promotion de l’offre marocaine  d’investissement dans le secteur agricole. Ceci, tout particulièrement en ce qui concerne la location des terres dans le cadre du partenariat public-privé. A cela s’ajoutent la prise de participation au capital des sociétés concernées par ces partenariats et la prise en charge des unités de valorisation. Les efforts déployés en matière de promotion à l’extérieur ont été couronnés par l’installation au Maroc de nombreux opérateurs de référence dans l’agro-industrie et même la production agricole.

 

Propos recueillis par Mohamed Ali MRABI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc