×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Les universités privées font le plein

Par L'Economiste | Edition N°:4261 Le 23/04/2014 | Partager
Une nouvelle à Fès en septembre qui s’ajoute aux 8 autres
L’enseignement supérieur privé attire 70% des étudiants en 10 ans
Communication, économie et gestion, les filières les plus accréditées

Le choix de filière de formation ou de l’établissement n’est pas une mission facile pour un étudiant qui vient d’obtenir

Mis à part les universités privées ou en partenariat public-privé, il y a Al Akhawayn, une université ayant un statut particulier. Il s’agit d’un établissement public à gestion privée qui adopte une formation à l’américaine

son baccalauréat. Aujourd’hui, au-delà de l’offre de l’enseignement supérieur public, les étudiants ont le choix de se diriger vers des universités privées. Le paysage marocain en compte 5 et 3 en partenariat public-privé. Elles sont présentes dans différentes régions du Royaume: Rabat, Casablanca, Marrakech, Agadir, etc. Et lors de la prochaine rentrée universitaire, 2014-2015, un autre établissement sera lancé à Fès. Il s’agit de l’université euro-méditerranéenne qui démarrera en octobre 2014. Sciences humaines, sociales et ingénierie, un large éventail de formation est offert au sein de ce nouvel établissement pluridisciplinaire. Arabe, français, espagnol, italien et portugais,… les cours seront dispensés en six langues du pourtour méditerranéen.
Parallèlement, il y a l’université polytechnique Mohammed VI de Benguerir, qui a déjà ouvert ses portes. Elle offre une gamme de formations, initiale et continue, dans le domaine du management industriel. Celle-ci dispose d’un cycle ingénieurs, accessible sur concours après une classe préparatoire scientifique, ou par la voie de son cycle préparatoire intégré. Des formations de masters spécialisés dans l’application du management industriel sont également dispensées. Ce type de formation permet par exemple d’être embauché en tant de supply chain manager, pour tout type d’entreprise: automobile, construction aéronautique, agro-alimentaire, textile, prestataire logistique, etc. Cette université, née d’un partenariat privé-public, a permis aux ingénieurs, non seulement de disposer d’un savoir technique, mais également d’acquérir des compétences en management afin d’accompagner les entreprises industrielles dans leur développement.
D’autres universités ont déjà acquis cette expertise sur le terrain. L’exemple de Mundiapolis à Casablanca, l’une des premières universités privées au Maroc. Regroupement d’écoles existant depuis plus de 17 ans, il offre des formations dans les domaines de management, d’économie, de gestion, etc. Cette université dispose d’un programme d’accompagnement « Mundiatawjih» afin d’accompagner les étudiants dans chaque étape du parcours. Aujourd’hui, elle a un réseau de 4.000 lauréats travaillant dans divers secteurs, au sein de multinationales et d’entreprises marocaines de renommée. Au-delà des filières en sciences économiques et gestion, quelques universités privées offrent des formations dans le domaine de la santé.
L’Université internationale de Casablanca (UIC), membre de Laureate international universities, dispose d’une faculté  des sciences de la santé. Celle-ci forme des professionnels ayant une licence à 6 spécialités différentes telles que la kinésithérapie, la psychomotricité, la prothèse dentaire, etc. Dès la prochaine rentrée universitaire, l’UIC lance son nouveau campus de Bouskoura afin d’offrir à ses étudiants un espace répondant aux normes internationales.
De son côté, l’Université internationale de Rabat (UIR), créée il y a plus de 3 ans, offre d’autres types de formation qui répondent aux attentes du marché de l’emploi, notamment dans les domaines prioritaires. L’UIR propose des cursus en logistique, aéronautique, automobile et énergies renouvelables. Dans le sud, d’autres formations sont dispensées. A Marrakech, l’UPM (université privé de Marrakech) dispose de 5 pôles d’excellence: tourisme, hôtellerie, ingénierie, sport et management. Une offre répondant d’abords aux besoins de la région en matière de développement touristique. Agadir possède également une université privée, Universiapolis. Celle-ci a plus de 24 filières accréditées par le ministère de l’Enseignement supérieur.
Pour rappel, en 2013, plus de 37.920 étudiants ont été inscrits au sein des universités de l’enseignement supérieur

Le nombre des étudiants inscrits dans les filières des sciences économiques et gestion ainsi qu’en communication au sein des établissements privés a connu un accroissement considérable. D’ailleurs, plus de  72% des filières accréditées par le ministère de l’Enseignement supérieur relèvent de ces spécialités. Au total, plus 1.235 accréditations accordées, alors qu’il y a 10 ans, il y avait seulement 260 filières

privé, il s’agit d’une véritable évolution. En 10 ans, le privé a pu attirer plus de 70% des étudiants. Un résultat que justifie la qualité de l’enseignement supérieur privé ainsi que la pléthore des formations offertes. D’ailleurs, le ministère de l’Enseignement supérieur  a accrédité plus  de 1.235 filières dans ce secteur, 72% d’entre elles relèvent des spécialités en communication, commerce, gestion et logistique. Ils étaient près de 23.610 étudiants à s’inscrire dans ces spécialités contre seulement 989 étudiants dans les filières liées aux métiers paramédicaux.

 

Rajaa DRISSI ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc